Burkin’Daaga acte 4: les hostilités de la foire officiellement lancées

 Burkin’Daaga acte 4: les hostilités de la foire officiellement lancées

La foire du « Consommons local », Burkin’Daaga est de retour. Le lancement de la 4e édition de ladite foire est intervenu ce mardi 26 octobre 2021, sur le site de l’ex-camp fonctionnaire à Ouagadougou. Elle est prévue se dérouler du 26 Octobre au 1er novembre 2021.

Produire et consommer burkinabè est devenu depuis la révolution d’octobre 1984, la rengaine burkinabè, une réalité connue mais qui peine à épouser les habitudes alimentaires des burkinabè. Fort de ce constat, l’association Burkina Wamê-dô a mis sur pied, la foire Burkin’Daaga en vue d’offrir aux producteurs locaux, un espace de promotion et de vente de leurs produits. C’est ce Mardi 26 Octobre que la quatrième édition de la foire a été officiellement lancée. Une édition placée sous le thème « production locale et panorama de financement : quelle stratégie pour accélérer la production et la consommation de masse dans un contexte de Covid 19.»

Ladite foire, dénommée la « foire du consommons local » est destinée aux produits burkinabè issus des secteurs de l’agroalimentaire, de l’artisanat, de l’industrie, des services. Elle vise donc à faire la promotion de la consommation de produits manufacturiers burkinabè. Akim Ibrahim Ouédraogo, président de l’association Burkina Wa-mêdô, estime que le consommons burkinabè ne doit plus être que de paroles, il doit se traduit en acte quotidien d’où la naissance du Burkin’Daaga, qui depuis 2014, s’évertue à promouvoir les produits locaux. Car dit-il « nous fabriquons beaucoup de merveilles au Burkina Faso mais ces produits sont peu connus du citoyen lambda ». Le Burkin’Daaga entend pallier ce manque en se constituant en un cadre de rencontre entre producteurs et consommateurs. 

L’une des innovations majeures de cette quatrième édition, c’est la participation des pays de la zone UEMOA. Un acte qui traduit, une volonté d’ouverture et qui s’inscrit en droite ligne avec le desir de l’UEMOA de faire du mois d’octobre le « mois du consommons local dans toute la zone UEMOA ». Le conseiller spécial du président de l’assemblée national, représentant à la fois le Ministre Harouna KABORE et Bala SAKANDE, patron de la cérémonie, Karim OUBDA salue l’initiative. Il l’exprime en ces termes. « à travers le Burkin’Daaga, ce sont nos producteurs et artisans locaux qui sont magnifiés ».

Le Razaang-Naaba Poulma, représentant du Woddogo Naaba, parrain de la cérémonie dit accorder ses bénédictions pour la tenue de la foire qui selon lui, donne de la plus-value à nos producteurs locaux et contribue à rehausser l’économie du pays. Il salue l’engagement des promoteurs de la foire tout en interpellant les autorités présentes de bien vouloir soutenir l’initiative. Il est prévu à ce rendez-vous made in Burkina Faso, une exposition vente, un panel-débat autour de la problématique du financement, des entreprises, des rencontres B to B entre partenaires et producteurs, une soirée gala de récompense d’entreprises locales.

Parfait Fabrice Sawadogo 

Windmi Frédéric LENGA ( stagiaire)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
9 ⁄ 3 =