dim 21 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CENTRE-SUD: Entretien avec le Directeur régional de la Culture, des Arts et du Tourisme

Depuis près de 3 semaines maintenant, « Infos Culture du Faso » a initié des rencontres avec des acteurs du monde de la culture burkinabè. Ainsi, après ceux des Hauts-bassins et du Centre-ouest, c’est au tour du Directeur régional de Culture, des Arts et du Tourisme du Centre-sud de nous accorder une interview. Au sein de sa direction, monsieur Ouandema Didier Yaméogo a bien voulu nous livrer un aperçu de sa gestion depuis qu’il a été porté à la tête de cette administration.

Dès le début de nos échanges, le Directeur régional, monsieur Ouandema Didier Yaméogo a indiqué avoir été animé d’un sentiment de satisfaction au lendemain de sa nomination. Car dit-il, ce choix vient à point nommé le rappeler du travail énorme qu’il abat et qu’il pourrait mettre au profit de ses nouvelles fonctions. Mais également un sentiment de défi à relever. Pour lui, l’atteinte des objectifs passe nécessairement par les défis qu’il faut relever. A ce propos, il a tenu à réitérer ses vives félicitations à son prédécesseur du nom de Hermane Pouya pour le travail déjà abattu. Et l’indique comme suit,  » monsieur Pouya est quelqu’un que je connais très bien. C’est quelqu’un de travailleur, en ce sens même qu’il a été nommé chargé d’études.

Lorsque je suis arrivé, il m’a un peu facilité l’intégration même si ce n’est pas pour l’instant totale ». Aussi a-t-il ajouté que les acteurs culturels de la région étaient mobilisés à son arrivée, chose qu’il attribue à la bonne relation avec son prédécesseur. « Lorsque ces acteurs ont compris ce lien entre monsieur Pouya et moi, ils m’ont toute de suite adopté. Je tiens en ce sens à leur remercier pour cet accueil chaleureux, tout en espérant qu’on réussisse ensemble à atteindre nos objectifs au nom de la culture burkinabè », dixit monsieur le Directeur. Cependant a-t-il souligné qu’il y a un programme d’activités aussi bien touristique que culturel à exécuter.

« A cet effet nous avons le renforcement des capacités des acteurs de la culture et du tourisme (l’hygiène, la conception des produits touristiques..), la conception des annuaires et aussi l’inventaire de certains sites pour renforcer le patrimoine culturel et touristique dans le centre-sud », a-t-il précisé avant de soutenir que sa direction a continué à fonctionné malgré la situation sanitaire de covid-19. « Tout en tenant compte des mesures édictées par les autorités, nous avons appliqué le système de rotation exigé pour continuer les travaux dans les administrations, surtout que la ville de Manga avait été mise en quarantaine », a-t-il expliqué. Cependant, monsieur Yameogo a souligné le caractère individuel des acteurs culturels de la région. Le plus grand défi, pour lui, reste de travailler à rassembler et mieux structurer ces dits acteurs, puis de les former pour le grand bonheur de la région.

Aussi dit-il vouloir travailler à promouvoir la culture et le tourisme au sein des écoles et universités. Et à en croire à ses propos, un projet est d’ores et déjà rédigé et sera proposé à l’université de la ville pour la mise en place d’un club « culture et tourisme » et même au niveau des trois provinces. Aussi s’est-il réjouis de la reprise partielle des activités culturelles, car pour lui, le secteur de la culture et du tourisme ont beaucoup souffert du processus de confinement qui interdisait au même moment les regroupements. D’ailleurs, il précise qu’ils seront à Pô pour la fête de la musique. Tout en reconnaissant le dynamisme et la jeunesse de ses collaborateurs, il les encouragent à toujours œuvrer dans ce sens.

Interview réalisé par Fabrice Parfait Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Ouagadougou: Le 13e Rim-Tansoba accède au trône à Sabtenga 

Son excellence le Rim-Tansoba (Mouss Tansoba) est fait désormais...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page