ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Cérémonie des Kundé: la 21e édition attendue le 12 mai prochain

Le comité d’organisation de la cérémonie des Kundé a rencontré les hommes de médias, ce jeudi 9 mars 2023 à Ouagadougou. Il s’est agi pour ledit comité de dévoiler la nouvelle date de la 21e édition de la cérémonie des Kundé, prévue se tenir le 12 mai 2023, mais aussi des différentes articulations.

Véritable vitrine pour le monde musical burkinabè, les Kundé sont une cérémonie qui, depuis 2001, permet de décerner des prix aux meilleurs artistes musiciens burkinabè et africains à Ouagadougou. L’Objectif de cette cérémonie est de célébrer et valoriser les musiques burkinabè et africaines. Après une 20e édition soldée par le sacre de l’artiste Donshap Debatoro, du sacre suprême de l’événement, les organisateurs dérouleront à nouveau le tapis pour la 21e édition. Le 12 mai prochain du côté de la salle des banquets de Ouaga 2000, c’est la date retenue pour cet énième rendez-vous annuel de la cérémonie.

Pour le commissaire général des Kundé, Salfo Soré, l’idée est de continuer à tenir l’événement tant que les moyens le permettront

Pour le commissaire général des Kundé, Salfo Soré dit Jah Press, cette 21e édition des Kundé est maintenue dans le cadre de la dynamique de résilience enclenché à travers des événements comme le SIAO, le FESPACO, mais aussi de la SNC qui arrive bientôt. Cela dit, cette édition prend en compte une sélection d’œuvres de la période du 21 mars 2021 au 28 février 2023. La prise en compte d’œuvres musicales des deux années se justifie, selon le commissaire général, par les situations sociopolitique et sécuritaire qui ont entraîné le report de nombreux événements sur le territoire burkinabè, notamment les Kundé.

« Pour la sélection des artistes et les œuvres, c’est un travail minutieux et transparent qui est fait », dixit Boureima Djiga, commissaire à la sélection

« Pour la période 2021-2023, 1130 œuvres musicales ont été sélectionnées dont 361 clips, 220 albums de musique religieuse, 5 œuvres de musique traditionnelle, 910 œuvres de musique profane, 163 artistes féminins, 5 artistes étrangers vivant au Burkina Faso. En effet, sont sélectionnés ou nominés pour prétendre au Kundé d’or, les auteurs de plus d’un album. Ils sont au nombre de 83 dont 71 hommes et 12 femmes », a laissé entendre Boureima Djiga, commissaire à la sélection. La liste définitive des œuvres et des artistes sera connue d’ici le 31 mars 2023. Au cours du mois d’avril, des votes seront lancés pour déterminer, à en croire monsieur Boureima Djiga, les nominables afin de retenir 5 par catégorie.

Aussi, le commissariat général des Kundés entend apporter beaucoup d’innovations. Cela dit, une première innovation est attendue à cette édition à travers la tenue des Kundé Music Export. De l’avis de Papus Zongo, commissaire artistique des Kundé, Le Kundé Music Export a pour objectif de « vendre » les artistes burkinabè aux acheteurs professionnels de musique et de les faire découvrir aux medias internationaux qui seront invités à cet effet. Cette fenêtre ouverte se décline en trois axes majeurs, dont les nuits Kundé Music Export, le réseautage Kundé Music Export et les ateliers de formation Kundé Music Export.

« L’idée à travers Kundé Music Export est de donner plus d’opportunités aux artistes burkinabè de s’exporter hors de nos frontières », Papus Zongo

« Les artistes retenus se produiront en live devant des acheteurs professionnels de musique invités, durant la nuit des Kundé Music Export. En ce qui concerne le réseautage, il s’agit d’un cadre d’échange entre les acheteurs professionnels de musique, les médias internationaux invités et les staffs des artistes burkinabè qui viendront proposer leurs spectacles et musiques. Quant aux ateliers de formation Kundé Music Export, ils se feront sous forme de partages d’expériences et de bonnes pratiques. Ces ateliers ont pour objectif de renforcer les capacités des acteurs du spectacle de musique sur la connaissance du marché international de musique, sur les stratégies de diffusion des spectacles et des œuvres musicales internationales, et sur les solutions TIC (Technologies de L’Information et de la Communication) pour la diffusion de la musique burkinabè sur les plateformes de téléchargement et les supports mobiles », foi de monsieur Zongo.

En rappel, le projet Kundé Music Export est co-financé par le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) dans le cadre du 2eme appel à projet du Programme d’Appui aux Industries Culturelles et a la Gouvernance de la Culture (PAIC-GC).

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page