Actualités Célébrités Cinéma

CINÉMA: à la découverte de la riche carrière de Pierre YAMÉOGO

Pierre YAMÉOGO est un réalisateur burkinabé né dans les années 1955 à Koudougou au Burkina Faso et décédé en 2019 à Ouagadougou. Avec une carrière bondée de succès, il fut un des plus grands réalisateurs burkinabè.

Pierre YAMÉOGO a fait ses études en France, au Conservatoire Libre du Cinéma Français et à l’Université Paris VIII. Il a fondé les sociétés de production Afix Productions et Dunia Productions qui produisent ses propres films ainsi que les films d’autres réalisateurs burkinabé.

En 2005, son film Delwende a reçu le prix de l’Espoir au Festival de Cannes – Un Certain Regard. De son riche répertoire bde films, nous pouvons citer entre autres “L’Œuf silhouette” sorti en 1984; Dunia en 1987; Laafi (Tout va bien) en 1991; Wendemi (l’enfant du bon Dieu) en 1993; Silmandé (Tourbillon) en 1998; Moi et mon blanc en 2003; Delwende (Lève-toi et marche) en 2005; Réfugiés…. mais humains en 2007; Bayiri, la patrie en 2011.

La carrière de Pierre YAMÉOGO fut très prolifique à tel enseigne que le succès de la plupart de ses films lui valent plusieurs distinctions. Nous en voulons pour preuve Dunia : Mogadiscio 1987, Médaille de Bronze et Prix de l’Unicef / Laon 1988, Festival du Jeune Cinéma Prix Spécial du Jury / Manheim 1988, Festival : Prix de la Coopération Economique / Montréal 1989, Festival Vues d’Afrique : Prix Radio Canada. Le film Laafi (Tout va bien) : Cannes 1991, Semaine Internationale de la Critique / Ouagadougou, Fespaco 1991; Wendemi (L’enfant du bon Dieu) : Ouagadougou, Fespaco 1993, Première Mondiale, Prix de l’Unicef, Prix de l’ACCT, Prix de la ville de Ouagadougou, Mention Spéciale du Jury / Genève 1993, Festival Black Movie, Prix de la Télévision Suisse Romande / Cannes 1993, Sélection Officielle “Un Certain Regard” / New York Film Festival 1993 / Montréal 1993, Festival du Film du Monde / Toronto 1993, Festival des Festivals

Au Namur 1998, son film Silmandé (Tourbillon) est primé PROCIREP / Carthage 1999 Prix ACCT; Moi et mon blanc : Ouagadougou, Fespaco 2003, Prix de la ville de Turin; Delwende (Lève toi et marche) : Cannes 2005 Sélection Officielle “Un Certain Regard”, Prix de l’Espoir, et mention du Jury œcuménique; Bayiri, la patrie : Khouribga (Maroc) 2012 et reçoit par la même occasion le Grand prix Sembène Ousmane.

La rédaction 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 6 =