ven 23 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CINÉMA: Après « TASUMA », Daniel Kollo Sanou sort « TA KAMI »

La cérémonie de gala de lancement du nouveau film de Daniel Kollo Sanou est intervenue, ce jeudi 30 novembre 2023, au Ciné Nerwaya à Ouagadougou. « TA KAMI », une suite logique du film TASUMA a plongé le public en immersion dans l’univers des anciens combattants.

Takami a retenu l’attention des cinéphiles

Les cinéphiles burkinabè pourront connaitre à présent le dénouement du film Tasuma (le feu) produit en 2003. Ta kami ou les braises est le prolongement du film Tasuma qui a été étalon de bronze au FESPACO 2005. Ce jeudi 30 novembre 2023, s’est déroulée la cérémonie de gala de lancement du nouveau film de Daniel Kollo Sanou au ciné Nerwaya à Ouagadougou.

Ce sont journalistes, professionnels du cinéma qui sont sortis pour cette cérémonie de lancement

Dans le film, Kièdalo s’est mise en ménage avec Sogo Sanou après la revalorisation de la pension de celui-ci, provoquant la colère de Dafra, première épouse de Sogo qui décide de partir. Kièdalo entreprend les démarches familiales et administratives pour toucher les arriérages et la pension de réversion. Pour ce faire, elle doit affronter d’une part l’opposition catégorique de Dafra et de ses partisans qui la considère comme un vulgaire usurpateur. Et d’autre part, la rigueur de l’administration locale et française qui exige les documents en règle qui autorise le paiement de la pension.

Kollo Sanou : « Plusieurs anciens combattants vivent cette réalité et c’est d’ailleurs cela qui m’a motivé à être la voix des sans voix à travers cette production cinématographique »

Au terme de la projection, c’est un réalisateur qui est visiblement satisfait du travail. Pour Kollo Sanou, il était question dans le film Ta Kami de dévoiler la suite de cette intrigue aux cinéphiles. « Plusieurs anciens combattants vivent cette réalité et c’est d’ailleurs cela qui m’a motiver à être la voix de ces sans voix à travers cette production cinématographique. J’ai soulevé un problème et je souhaiterais que ce problème soit résolu par la France. C’est avec environ 150 millions de francs CFA, que nous avons pu boucler le film à cinq semaines de tournages », a fait savoir M. Sanou.

Nicole Sanou invite les cinéphiles à sortir massivement lors des projections

Plusieurs comédiens ont par leur image et par leur jeu d’acteur épaté le public à l’image de l’une des actrices principales Nicole Sanou. De son avis, la réalisation du film s’est déroulée dans de bonne condition et par la même occasion invitée tous les cinéphiles à prendre d’assaut les salles lorsque les projections seront programmées.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Office National du Tourisme burkinabè (ONTB) : le nouveau DG Sulaïman Kagoné installé

La secrétaire générale adjointe du ministère burkinabè d'État, de...

Burkina/Musée national: le nouveau DG Sabari Christian Dao installé dans ses fonctions

Le directeur du cabinet du ministère burkinabè d'État, de...

Musique burkinabè : OGDES lance son tout premier clip «Guirma»

Augustin Sedgo, plus connu sous son nom d'artiste OGDES,...

RIPO 2023: La 5e édition se referme avec une nuit dédiée aux partenaires

Le clap final des Rencontres Internationales de Peinture de...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page