ven 14 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Cinéma burkinabè: Dephine Yerbanga lance le tournage du film « Une si longue nuit »

La réalisatrice burkinabè Delphine Yerbanga a donné le clap de départ pour le tournage de son nouveau film, « Une si longue nuit », dans les locaux du restaurant de la Perle de Larlé à Ouagadougou, ce jeudi 5 octobre 2023. Ce film parlera selon elle de l’insécurité que vivent les populations du Sahel.

« Dans ce film qui est actuellement en tournage, j’invite les fils et filles du Burkina Faso qui ont pris les armes contre la Nation à revenir à la raison, à déposer les armes afin qu’on puisse construire ensemble cette nation. Le Burkina Faso qu’on a eu sous Thomas Sankara, on peut l’avoir aujourd’hui s’il y a un brin de patriotisme dans nos actions », a déclaré la cinéaste parlant de ce qui l’a motivé à produire « Une si longue nuit ».

Selon elle, les cinéphiles devraient attendre la fin de l’année 2024 pour voir ce film sur les écrans. Elle a invité également les partenaires à lui apporter encore plus de soutien.

La cérémonie du clap de départ du tournage de ce film a connu la participation du directeur général de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB); du représentant de l’État major de l’Armée et celui de la gendarmerie; le représentant du Fond de développement culturel et touristique (FDCT), le ministre en charge de la culture ainsi que plusieurs artistes musiciens et des acteurs du cinéma burkinabè.

« Nous sommes là pour souhaiter que ce film puisse arriver aux podium des grands festivals du monde et nous n’en doutons pas parce que c’est un film qui s’inspire de la situation actuelle de notre pays mais aussi un motif d’espoir pour les cinéphiles qui vont regarder le film », a indiqué le ministre en charge de la Culture, Emmanuel Rimtalba Ouedraogo.

M. Ouédraogo a profité également invité le monde du cinéma de « rester résilient car tourner un film ce n’est pas facile, encore moins dans ce contexte sécuritaire c’est encore plus difficile », a-t-il fait savoir.

Il faut noter que Delphine Yerbanga travaille également à la production de la RTB. Son directeur général, Galip Somé, a dit être prêt à l’accompagner, vu qu’elle a déjà fait montre de talent avec son film « Sur les traces d’un migrant», meilleur film burkinabè au festival panafricain et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) 2021.

Dans cette coproduction, la RTB va mettre à la disposition de Delphine Yerbanga des moyens techniques , politiques et bien d’autres.

La cérémonie a été marquée également par une scène de tournage. Il faut aussi noter que son premier long métrage « Sur les traces d’un migrant » a remporté le grand prix du président du Faso et a été sacré meilleur film burkinabè au Fespaco 2021.

Modou Traoré (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page