dim 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CINÉMA : « Je suis l’acteur que le Burkina Faso attendait pour rehausser le niveau du 7e art » (Taleb Kant, acteur)

Le cinéma burkinabè est en plein essor avec l’arrivée d’une nouvelle génération de talents dont l’objectif est de porter le cinéma burkinabè au sommet. Kantagba Abdel Taleb, plus connu sous le nom de « Taleb Kant », fait partie de cette génération. Il est sans doute l’un des acteurs les plus prometteurs du 7e art burkinabè. Au cours d’une interview accordée à notre rédaction le mardi 03 octobre 2023, il revient sur sa carrière et ses grands moments, ainsi que sur ses projets et sa nomination au Sotigui Awards 2023.

Révélé au grand public à travers la série « De plus en plus loin », diffusée sur Canal+, Taleb Kant est un jeune acteur talentueux et passionné par le cinéma depuis son enfance. En effet, il dit être un grand cinéphile depuis son jeune âge et faisait également le théâtre. Selon lui, « nous sommes tous acteur dans ce monde et chacun y joue un rôle ».

Il décroche en 2012 son premier rôle à Bobo-Dioulasso dans un long métrage intitulé « Bobo kanbeleba », dans lequel il joue le rôle secondaire d’un lycéen. Par la suite, il décide de faire une pause pour se concentrer sur ses études. Guidé par sa passion, il revient sur scène en 2020 et enchaine des rôles dans des courts et longs métrages comme « Le fruit défendu », « La dette », « Bienvenue à kikideni », « De plus en plus loin », « Epines du sahel », « Mariage d’affaire », « Le dilemme ». Célèbre grâce à la série « De plus en plus loin », où il interprète le rôle de Léon, personnage principal du film, le talentueux acteur burkinabè considère cette série comme l’un des plus grands moments de sa carrière.

Pour Taleb Kant, sa nomination consécutive au Sotigui Awards notamment en 2022 et 2023, est une grâce mais aussi un grand honneur que ses pairs lui ont fait au tout début de sa carrière pour le travail qu’il a accompli. Très persévérant et croyant, il dit tirer son inspiration de Dieu mais aussi de sa confiance en soi. Selon lui, il n’y a rien de facile dans la vie et les difficultés sont en quelque sorte de l’apprentissage. Il dit être « l’acteur que le Burkina Faso attendait depuis pour rehausser le niveau du cinéma ».

Au nombre de ses projets, le jeune acteur travaille actuellement sur trois projets dont un court métrage de Constant Ouédraogo, une série dénommée « Une femme à Kosyam » et un long métrage de Delphine Yerbanga. Il envisage être un producteur dans le futur. Également entrepreneur, l’acteur pense qu’il faut diversifier ses sources de revenu afin d’être à l’aise et vivre sa passion. Très ambitieux et déterminé, il a pour objectif de faire parler du Burkina sur le plan mondial et être à l’image de son coach Issaka Sawadogo et l’acteur international Denzel Washington.

Par ailleurs, il lance un appel aux autorités culturelles pour l’encadrement et la formation des jeunes surtout dans le domaine cinématographique et invite par la même occasion les jeunes à toujours avoir la foi et être persévérant car c’est le secret de la réussite.

Aissata TRAORE (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page