Actualités Cinéma Culture

CLAP’ 2020 de l’ISIS-SE: La réalisation de plus de 21 films de 18 étudiants lancée

Le ministre en charge de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim SANGO a procédé au lancement du CLAP’ 2020 de l’Institut Supérieur de l’Image et du Son/Studio-Ecole (ISIS-SE). Au total, plus de 21 films de 18 étudiants de l’institut issus de 8 pays africains seront réalisés pour Ce CLAP’ 2020.

La cérémonie de lancement de ce CLAP’ 2020 a eu lieu en présence du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Rémi Fulgance DANDJINOU, de madame Pauline ZOURÉ, ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances ainsi que les ambassadeurs de la République populaire de Chine et du Cuba, monsieur LI JIAN et madame Nadieska Navarro BARRO. Durant deux mois ce sont plus 21 projets de films repartis en 17 films fictions et 04 films documentaires produits par 18 étudiants de l’ISIS-SE qui seront réalisés. En effet, ils sont issus de 8 pays africains dont le Burkina Faso, le Tchad, le Togo, le Mali, le Cameroun, le Gabon, la Guinée-Conakry et le Niger.

Prenant la parole à cette cérémonie, le ministre Abdoul Karim SANGO a indiqué que le lancement de la réalisation des œuvres des étudiants ce jour à l’ISIS-SE est un signe que le cinéma africain en général et burkinabè en particulier a de l’avenir. Il a de ce fait adressé ses sincères remerciements aux ambassadeurs de la Chine et du Cuba qu’il qualifie comme de très grands pays de cinéma. Aussi s’est-il réjouis du fais que ces deux partenaires diplomatiques ont réitéré leur engagement à être aux côtés du Burkina afin de porter haut le cinéma burkinabè et africain. “Pour ce faire, il va falloir ériger, dans les années à venir des bâtiments plus majestueux pour la formation de cette jeunesse”, a-t-il déclaré.
Quant à l’ambassadeur de la Chine, LI JIAN, il a promis travailler à jouer un grand rôle de sorte à parvenir à un jumelage de l’ISIS-SE à l’Academie du cinéma de la Chine. Pour lui, le volet cinéma est d’une grande importance dans les échanges culturels entre les deux pays. Même son de cloche pour l’ambassadrice du Cuba.

“Nous avons voulu à travers cette prétexte d’activité donner plus de lumière à l’existence de l’ISIS-SE. Et l’Institut existe depuis plus d’une dizaine d’années et a vu la formation de plus de 200 étudiants de 21 nationalités qui sont tous sur le marché de l’emploi. Au total, ils ont réalisé plus de 150 films. D’ailleurs, nous avons aujourd’hui une reconnaissance internationale car l’Institut a été admis comme Full member du Centre International de Liaison des Écoles de Cinéma et des Télévisions (CILECT). Nous allons bénéficier de tous les formats d’enseignement en terme de capacités de renforcement pour les enseignants et étudiants à travers cette plateforme qui est en lien avec le Festival de Cannes”, a expliqué le Directeur Général de l’ISIS-SE, Soulemane OUÉDRAOGO.

Pour lui, la réalisation des 21 projets de films présentés ce jour n’est que la résultante des perspectives de l’institut. Et pour soutenir cet institut dans cet élan, des matériels de tournage ont été offerts par l’UNICEF et le ministère en charge de la Culture, des Arts et du Tourisme.
La cérémonie a pris fin par une visite de stands de matériels cinématographiques.

 

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 7 =