Classement des établissements touristiques : La commission de contrôle installée

 Classement des établissements touristiques : La commission de contrôle installée

Le ministère de la communication, de la culture, des arts et du tourisme a installé les membres de la commission nationale de classement des établissements touristiques d’hébergement et des restaurants de tourisme suivi de l’opération de classement. C’était le mardi 6 décembre 2022 à Ouagadougou.

Les représentants du ministère en charge du tourisme saluent l’engagement de tous les acteurs

Le ministère en charge de la culture et des arts a procédé au lancement de l’opération de classement des Établissements Touristiques et Hôteliers (ETH) et de la mise en place de la commission nationale de classement. C’était le mardi 6 décembre 2022 à Ouagadougou. L’objet de cette présente cérémonie a-t-on relevé, est de permettre de mettre d’une part au même niveau les offres des ETH avec les pratiques internationales et de se démarquer de la concurrence locale, et d’autre part d’améliorer l’attractivité et leur notoriété.

Adama Segeda invite la commission à œuvrer pour le rayonnement du secteur touristique

À écouter la secrétaire générale adjointe Adama Segeda, le classement catégoriel est un véritable atout commercial pour les entreprises touristiques. «Il permet aux entreprises de pénétrer le marché mondial en proposant leurs offres sur les grands sites de réservations en ligne. Le ministère en charge du tourisme en a fait sa priorité dans la stratégie nationale de la culture et du tourisme, notamment au niveau du programme tourisme. Il a en effet consacré dans la loi d’orientation du tourisme, le classement catégoriel et en a confié la charge à une entité pluridisciplinaire dénommée commission nationale de classement des entreprises touristiques», a-t-elle laissé entendre.

Les faitières et associations de tourisme comptent apporter leurs soutiens à la commission

Les missions assignées pour la commission sont l’élaboration des fiches techniques de classement en tenant compte des normes et standards en matière d’hôtellerie et de restauration de la CEDEAO. Aussi, elles permettront d’évaluer les entreprises touristiques sur la base des critères préétablis et l’élaboration des projets d’arrêtés de classement à la signature du ministre de tutelle. Au total, ce sont 13 personnes qui ont été choisies pour piloter la commission et mener à bien les missions qui les sont assignées. La rencontre a permis également d’offrir du matériel technique pour mener à bien le travail d’expertise sur le terrain.

 

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 25 =