ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Cohésion sociale: La 5e édition du Festival International Pulaaku Renaissance annoncée du 27 au 29 octobre prochain

Utiliser le cadre culturel pour contribuer à la lutte contre l’extrémisme violent et pour mieux prôner la coexistence pacifique et le vivre-ensemble, telle est l’ambition du Festival International Pulaaku Renaissance qui se déroulera du 27 au 29 octobre 2023. Le mardi 17 octobre, le comité d’organisation était face à la presse pour décliner les grandes lignes de l’acte 5 de l’évènement qui a pour thème : « Nos expressions culturelles au service de la cohésion sociale et de la lutte contre l’extrémisme violent ».

Le comité d’organisation invite les populations à sortir massivement

La 5e édition du Festival International Pulaaku se tiendra du 27 au 29 octobre 2023 au CENASA. Le mardi, 17 octobre, le comité d’organisation de l’évènement, a étalé les grands axes du festival à la presse. Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays de la sous-région, est confronté depuis quelques années à la montée de la radicalisation et de l’extrémisme violent qui sont à l’origine de nombreux dommages matériels et humains. C’est alors dans cette optique que la maison « Espoir prod and Event » et le CENASA organisent la 5e édition du Festival International Pulaaku Renaissance, pour contribuer à la promotion et à la valorisation de la culture burkinabè.

Boureima Barry : « Tout Burkinabè aujourd’hui doit s’intéresser aux questions de la cohésion sociale »

De l’avis du coordonnateur de l’évènement Boureima Barry, c’est une renaissance parce qu’à un certain moment le festival était en pause. « Dans le contexte actuel que nous connaissons dû à la crise sécuritaire, il est de bon ton d’organiser des activités de ce genre pour recoudre le tissu social », a-t-il fait comprendre. Selon ses précisions, au cours de ce festival, il est prévu d’abord des formations sur l’intelligence artificielle, des conférences et des panels. Les panels et conférences vont regrouper toutes les entités de notre pays à savoir, les autorités culturelles, administratives, religieuses et coutumières. Le festival, ce sera aussi une rue marchande, une soirée culturelle. « Tout Burkinabè aujourd’hui doit s’intéressé aux questions de la cohésion sociale » a-t-il invité.

Les grands axes du festival ont été déclinés à la presse

Le pulaaku est un concept de vie dans la culture Peulh. Il épouse des valeurs qui met l’homme au centre de ses intérêts. Ce grand rendez-vous, connaitra la participation des pays comme, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Nigéria, l’Allemagne, etc…

Le thème retenu pour la 5e édition est : « Nos expressions culturelles au service de la cohésion sociale et de la lutte contre l’extrémisme violent »

In fine, ce festival permettra entre autres, de former 10 femmes déplacées internes en préparation du « gapal » et en art capillaire. Elle permettra de mettre en place également un cadre de sensibilisation de la valorisation de la diversité culturelle et de la parenté à plaisanterie.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page