Concert de Lengani Biri à Canal Olympia: du rêve à la réalité pour ce nonagénaire

 Concert de Lengani Biri à Canal Olympia: du rêve à la réalité pour ce nonagénaire

Dans le souci de rendre hommage au chansonnier Lengani Biri, un concert lui a été dédié. C’était dans la soirée de ce lundi 18 Avril 2022, du côté de l’esplanade de Canal Olympia Ouaga 2000.

le grand concert en hommage au fervent défenseur de la danse djeka, du terroir Bissa

Les yeux des amoureux de la musique du terroir étaient rivés sur l’esplanade de la salle de Ciné Canal Olympia Yennenga de Ouaga 2000 ce 18 Avril 2022. Et pour cause, le grand concert en hommage au fervent défenseur de la danse djeka, du terroir Bissa. A en croire Honoré Bambara alias Hono Rabamba, initiateur du concert, l’idée est venue après qu’il ait vu un élément de reportage de RTB-Télé où le vieux Lengani Biri a laissé entendre qu’il n’avait pas pleinement profité du fruit de sa musique, et qu’il rêvait de prester au moins une fois sur une scène moderne; parce qu’il est toujours resté comme un chansonnier traditionnel dans son « Pagou » natal.

l’entrée en scène de Jean-Luc Badolo,

Substantiellement, cette soirée d’hommage a officiellement pris son envol par l’entrée en scène de Jean-Luc Badolo, un éternel valorisateur de la danse du terroir gourounsi, le Binon. Une prestation durant laquelle, l’invité a tenu à rendre un vibrant hommage à Lengani Biri, avant de lui céder définitivement la scène pour son concert. Du haut de ses 91 ans, Lengani a livré une prestation aussi électrique que sensationnel. Et la profondeur de cette prestation vient du fait qu’il a toujours voulu se produire sur une grande scène accompagnée d’un grand public.

Smockey et Biri Lengani ont offert au public deux de leurs collaborations, notamment « Iyamma » et « l’hymne à la bravoure » dont tous s’en souviennent.

Et ce soir, on pourrait le dire sans risque de se tromper, qu’il a réalisé son rêve de tous les jours. Ce soir, il l’a fait sur scène avec l’artiste qui l’a toujours soutenu. Il s’agit de Smockey. Ensemble, ils ont offert au public deux de leurs collaborations, notamment « Iyamma » et « l’hymne à la bravoure » dont tous s’en souviennent.

Hono Rabamba, initiateur du concert

Pour Hono Rabamba, il affiche ce soir un sentiment mitigé. A l’en croire, le concert d’hommage a tenues toutes ses promesses sur le plan artistique. Cependant, déplore-t-il la faible mobilisation du public. “La mobilisation était virtuelle sur les reseaux sociaux mais en temps réel de soir, ça n’a pas été le cas. Cela est dû aussi à la période choisie qui coïncide avec le jeûne musulman. Mais qu’à cela ne tienne, nous avons eu un beau spectacle avec une grande communion du public présent”, a-t-il étalé.

Fatimata Bansé, spectatrice

Un public d’ailleurs qui n’a pu cacher sa satisfaction. Pour certains d’entre eux, choisir de rendre ces types d’hommages aux icones de notre culture, reste une idée à perpétuer. C’est du moins l’avis de Fatimata Bansé. Pour elle, cette prestation du doyen Lengani lui a permis de replonger dans son terroir Bissa. De ses dires, cela lui a fait énormément chaud au cœur de voir cette communion traduite par la prestation d’un artiste Gourounsi, Jean-Luc Badolo, celle avec Smockey mais surtout celle avec les danseurs qui étaient tous jeunes. Cela démontre selon elle, que les jeunes peuvent s’inspirer aujourd’hui de la musique traditionnelle pour danser en boîte et autres.

Auteur d’un album « Mikolè » sorti en 2018, Lengani Biri totalise plus d’une quarantaine d’années dans la musique.

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =