jeu 25 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Concours chorégraphique solo de Bobo-Dioulasso: Clap final sur une note de satisfecit général

Les rideaux sont tombés sur la 5e édition du Concours chorégraphique panafricain solo de Bobo-Dioulasso, sur une note de satisfecit général des acteurs. La cérémonie de clôture de cette édition est intervenue dans la nuit du mardi 19 décembre 2023 avec comme temps fort, la proclamation des résultats des candidats en compétition. C’était au grand studio Ankata en présence de plusieurs acteurs culturels.

Tenue du 16 au 19 décembre 2023, la 5e édition de « Africa Simply the best », concours chorégraphique panafricain solo de Bobo-Dioulasso, a refermé ses portes sur une note de satisfaction générale des acteurs. Sur une centaine de candidature au départ, c’est une dizaine de finalistes qui a été retenue pour prendre part à la compétition les quatre jours du festival qui a drainé un grand monde.

Ainsi sur 14 spectacles, plus exactement, visionnés par le jury, ce sont cinq productions qui ont pu retenir l’attention des membres dudit jury. Il s’agit de « La 4ème » du Togolais Koffi-Kégou Afiadegnigban sacré « Acogny d’or » ; de « Chute perpétuelle » du Burkinabè Abdoul Aziz Zoundi « Acogny d’argent » ; de « Banbali 100 fin » de Kadidja Tiemata du Mali « Acogny de bronze ». En plus des Trophées, ces lauréats bénéficieront chacun d’une tournée internationale, une bourse de création et un coaching du studio Ankata.

Cependant, ils reçoivent respectivement des montants de 1 million de Fcfa, 700 000 Fcfa et 500 000 Fcfa. En ce qui concerne les prix spéciaux, Joseph Tebandeke de l’Ouganda et Jerôme Kaboré du Burkina repartent avec les prix « Fienta » de l’Association Art au-delà du Handicap et « Gnondonlô » de l’Association Gnogonlô.

Koffi-Kégou Afiadegnigban, je dédie ce trophée d’Acogny d’or à ma mère que j’ai perdue la semaine dernière

Satisfécit et reconnaissance des lauréats

Après leur sacre, les lauréats de cette 5e édition, tout en exprimant leur sentiment de joie, se sont dit satisfaits de l’organisation de ce concours. « C’est un sentiment de joie. Franchement je suis très ému ce soir d’avoir ce prix. Je voudrais ainsi rendre hommage à ma mère que j’ai perdue la semaine dernière, à travers ce prix. Et je dis un grand merci aux organisateurs pour nous avoir donné cette opportunité de nous exprimer sur scène », a laissé entendre Koffi-Kégou Afiadegnigban, Acogny d’or.

Abdoul Aziz Zoundi, Acogny d’argent

Acogny d’argent, Abdoul Aziz Zoundi s’est réjoui d’avoir été lauréat de cette 5e édition. « Il faut dire que je suis très content. L’aventure ne s’arrête pas là, on va continuer à travailler. Honnêtement je suis très fier. L’objectif pour moi c’était juste de venir dans l’esprit de partage et aussi dans l’esprit de compétition. Dieu merci j’ai gagné. Je pense que c’est un bon début. Et on va continuer de batailler », s’est réjoui Abdoul Aziz Zoundi. Pour lui, tout cela n’aurait été possible sans le concours des organisateurs qui ont bien voulu leur offrir cette tribune d’expression.

Kadidja Tiemanta, Acogny de bronze

Même son de cloche chez Kadidja Tiemanta sacrée Acogny de bronze. « Je repars avec l’Acogni de bronze, je remercie en premier les organisateurs parce qu’il faut le dire, c’est une belle occasion pour nous les jeunes chorégraphes de nous exprimer. Et je suis très émue d’avoir gagné la troisième place, a-t-elle dit. Pour cette chorégraphe malienne, « c’est une nouvelle étape qui est franchie aussi » car cette tribune leur «  permet aussi d’aller plus loin, de s’améliorer ».

Serge Aimé coulibaly, nous prendrons en compte les recommandations du jury

Satisfécit des organisateurs

A l’apothéose de cette 5e édition du festival « Africa simply the best », concours chorégraphique panafricain solo de Bobo-Dioulasso, les organisateurs se sont félicités du pari réussi dans l’organisation. Serge Aimé Coulibaly, promoteur de ce festival, a exprimé sa satisfaction quant à la réussite du festival qui a tenu toutes ses promesses. Pour lui, le festival s’est déroulé sans incidents majeurs.

Les membres Jury du concours chorégraphique panafricain solo de Bobo-Dioulasso

Cependant tout en reconnaissant quelque part, des insuffisances, Serge Aimé Coulibaly promet travailler à une saine amélioration du festival prenant en compte les recommandations du jury. Ainsi, à l’endroit des candidats, il les a « exhorté à travailler davantage. Et ceux qui ne sont pas lauréats qu’ils comprennent que c’est un jury qui a travaillé et délibéré. Il faut qu’ils aillent se mettre encore au travail ».

Le public sorti nombreux pour découvrir les lauréats de l’édition

Par ailleurs, le jury a formulé des recommandations en vue de l’amélioration du festival pour les éditions à venir. Il s’agit entre autres de la limitation du temps de compétition à égal pour tous les candidats ; de la sobriété et de la concision de la part des artistes ; du respect des horaires de début des compétitions.

C’est sur cette note de satisfaction générale qu’a pris fin cette 5e édition. Rendez-Vous est donc pris pour 2025 pour la 6e édition de Africa Simply the best.

Goussaniba Soura/Collaborateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Musique: « Hommages », le 1er album gospel de l’Abbé Dagomzanga Athanase Beré

L'Abbé Dagomzanga Athanase Beré contribue à l'industrie de la...

MUSIQUE : Salimata Kiénou sort son 2e single « Kaisa »

L’artiste musicienne Salimata Kiénou a dévoilé son nouveau single...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page