Actualités Culture Tourisme

Coopération et réglementation culturelle et touristique: Le Burkina Faso produit son premier rapport analytique sur la question

Le jeudi 15 octobre 2020, le Ministère de la culture des arts et du tourisme (MCAT) a organisé un atelier relatif à la diffusion du rapport analytique sur l’état de la coopération et de la réglementation culturelle et artistique. Cette rencontre a été ponctuée par deux grandes présentations soit l’une sur l’état de la coopération et l’autre sur l’état de la réglementation.

Contribuer à la redevabilité et à la visibilité des actions de coopération bilatérale et multilatérale au développement en cours au Burkina Faso dans le secteur de la culture et du tourisme, tel est l’objectif général poursuivi par cet atelier qui a rassemblé aussi bien des chefs de service de la coopération et ceux des affaires juridiques.

Selon Evariste POODA, Directeur général du cinéma et de l’audiovisuel représentant le secrétaire général du MCAT, cet atelier est un acte de redevabilité envers les acteurs publics et privés directs et indirects du secteur de la culture, des arts et du tourisme d’une part, et de reconnaissance des efforts structurants de coopération au développement des partenaires techniques et financiers du secteur culturel et touristique d’autre part.

En terme d’objectifs spécifiques, cet atelier va consister à présenter sur la période 2019-2020, le initiatives en matière de coopération et de réglementation sectorielle ; de susciter l’adhésion et l’accompagnement des institutions, ministères et partenaires techniques et financiers pour la suite de la production des prochains rapports.

Au sortir de cette rencontre avec les acteurs du domaine, les institutions, ministères et partenaires techniques et financiers auront d’abord une lecture claire et précise des actions et initiatives menées en matière de coopération et de réglementation sectorielle; ensuite ces derniers soutiendront l’initiative de production régulière de rapports sur l’état de la coopération et de la réglementation sectorielle.

Sidbéwendé ZONGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 4 =