jeu 25 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Crise humanitaire: Le geste altruiste des organisateurs du festival international Pulaaku/Renaissance

Les organisateurs du festival international Pulaaku/ Renaissance ont fait parler leurs cœurs à travers des dons divers au profit des personnes vulnérables et déplacées internes, ce samedi 23 décembre 2023, à Ouagadougou, au foyer FAMA, sis à Somgandé. Ce geste humaniste vise à offrir une bouffée d’oxygène à ces personnes en difficulté.

Le festival international Pulaaku/Renaissance est un évènement de promotion de la diversité culturelle burkinabè en vue de sauvegarder la paix et la cohésion sociale. Dans le cadre de la 5e édition, tenue du 27 au 29 octobre 2023, une collecte de fond a été initiée par les organisateurs. Ce fond, une fois collecté sera destiné à des personnes vulnérables et déplacées internes en vue de leur offrir un réconfort.

Ce jour béni, tant attendu par les bénéficiaires de cette action généreuse est enfin arrivé ce samedi 23 décembre. Ce sont des dons en nature et en espèce, composés entre autres des vivres, des bidons d’huile, des vêtements, des kits scolaires, du savon qui leur ont été remis des mains des « bons samaritains » du festival international Pulaaku/ Renaissance.

Boureima Barry, « Dans cette situation de crise humanitaire, toute manifestation culturelle doit penser à cette couche sociale qui souffre »

Elles étaient 6 associations de personnes vulnérables et de déplacées internes qui ont bénéficié de cette bonne œuvre. Au-delà, le festival a également pris en charge la scolarisation ainsi que l’achat des fournitures de 18 enfants déplacés internes. Selon Boureima Barry, promoteur du festival international Pulaaku/Renaissance, ces dons, estimés à environ un million de Franc CFA, visent à soulager ces personnes démunies et leur offrir du sourire. « Nous savons que les plus vulnérables de cette situation sont les femmes et les enfants », a affirmé M. Barry.

D’ailleurs, a-t-il ajouté, c’est ce qui explique le choix du foyer FAMA comme point focal de distribution de ces dons, puisque, à l’en croire, cette structure se bat depuis des années pour donner une place à des déplacés internes et pour accompagner l’éducation des enfants déplacés internes. Dans cette situation de crise humanitaire, a-t-il avancé, « toute manifestation culturelle doit penser à cette couche sociale qui souffre ».«Il faut leur donner du sourire», s’est résumé le promoteur du festival international Pulaaku.

Hapsatou Diallo, coordonnatrice du foyer FAMA, « apporter du sourire aujourd’hui aux familles déplacées internes, nous pensons déjà que c’est une satisfaction »

De même, Hapsatou Diallo, coordonnatrice du foyer FAMA et présidente de l’association femmes en marche, s’est réjouie du geste des initiateurs du Festival international Pulaaku à l’égard des personnes vulnérables. «Le sourire est important dans tout ce que nous faisons», a-t-elle laissé entendre dans un ton énergique, avant de poursuivre, « apporter du sourire aujourd’hui aux familles déplacées internes, nous pensons déjà que c’est une satisfaction ».

L’occasion était donc présentée pour la coordonnatrice de remercier les donateurs, car « sans eux, nous ne sommes rien, a-t-elle affirmé humblement». Elle a d’ailleurs souhaité que ses remerciements atteignent toutes ces personnes de bonne volonté qui pensent aux personnes en difficultés.

Mme Yaméogo/Tarwendpanga Minoungou, « Tout ce que je peux dire, c’est merci aux donateurs pour ces matériels qu’on pense petit, mais qui sont grands dans la vie d’une personne qui est dans le besoin »

Soufflant dans la même trompette, Mme Yaméogo/Tarwendpanga Minoungou, fondatrice de l’association Action de Femme, représentante des associations bénéficiaires, s’est également réjouie de l’œuvre des initiateurs du festival international Pulaaku/Renaissance. «Tout ce que je peux dire, c’est « merci » aux donateurs pour ces matériels qu’on pense petits, mais qui sont « grands dans la vie d’une personne qui est dans le besoin » a-t-elle laissé entendre.

En rappel, la 5e édition du festival international Pulaaku/Renaissance, s’est ténue du 27 au 29 octobre 2023 au CENASA sous le thème « Nos expressions culturelles au service de la cohésion sociale et la lutte contre l’extrémisme violent. »

Barnabé NAMOUNTOUGOU (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Musique: « Hommages », le 1er album gospel de l’Abbé Dagomzanga Athanase Beré

L'Abbé Dagomzanga Athanase Beré contribue à l'industrie de la...

MUSIQUE : Salimata Kiénou sort son 2e single « Kaisa »

L’artiste musicienne Salimata Kiénou a dévoilé son nouveau single...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page