sam 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CULTURE : Atelier d’échanges sur l’élaboration du 3ème rapport périodique quadriennal sur la convention de 2005

Le ministre de la culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Abdoul Karim Sango a procédé dans la matinée du jeudi 09 janvier 2020 à Ouagadougou, à l’ouverture officielle de l’atelier d’échanges sur l’élaboration du 3ème Rapport périodique quadriennal sur la Convention de 2005.

En effet, une trentaine d’experts issus de l’administration publique, des organisations de la société civile culturelle, du secteur privé et des medias, vont échanger sur l’élaboration du 3ème Rapport périodique quadriennal sur la Convention de 2005. Cette rencontre appelée «consultation nationale multipartite» se tiendra le vendredi 10 janvier 2020 dans la salle de conférence du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme du Burkina Faso à Ouagadougou. L’objectif est de rappeler et d’informer l’ensemble des participants sur le déroulement du processus déjà engagé et de solliciter leur appui à cette opération.

À l’occasion, l’équipe nationale chargée de l’élaboration dudit rapport sur la convention culturelle de l’UNESCO, a bénéficié du 04 au 07 décembre dernier d’un atelier de renforcement de capacité afin de répondre aux attentes.
A cet effet, le ministre en charge de la culture burkinabè a rappelé les acteurs que la diversité culturelle et le dialogue interculturel doivent être des défis majeurs pour un ordre mondial. De ce fait, elle doit être fondé sur la paix, la compréhension mutuelle et le respect des valeurs telles que la protection et la promotion des droits humains ainsi que la protection de la diversité des expressions culturelles, a expliqué le Ministre Sango.

Pour M. Sango, la culture est à la fois source et ressource car elle est le point de départ de chaque peuple et l’élément catalyseur du développement humain. Il a par ailleurs, invité les acteurs à s’impliquer davantage au renforcement de la cohésion et à établir une synergie d’actions pour l’atteinte des résultats escomptés. Notons que le Burkina Faso qui a ratifié la Convention de l’UNESCO en 2006, a déjà soumis deux rapports périodiques quadriennaux dont le premier élaboré en avril 2013 et le deuxième en avril 2017.

Aboubacar Dipama

Crédit photo : Parfait Fabrice SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Mois du patrimoine burkinabè : La deuxième édition annoncée du 18 avril au 18 mai 2024

Le comité d'organisation de la deuxième édition du «...

RAMADAN : Maxy communications rassemble des fidèles autour d’une rupture collective

A l’occasion du Jeûne musulman, la structure « Maxy communications »...

Le processus du peuplement du « pays bisa » ou Bissako

BATIONO Zomenassir ArmandCNRST/INSS/DLLN, Ouagadougou-Burkina Fasozomenassir@yahoo.fr DABONE AlainCNRST/INSS/DSJPH, Ouagadougou-Burkina Fasoalaindabone01@gmail.comCONGO Aoua...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page