Actualités Culture Société

CULTURE : « Environ 455 millions de FCFA pour l’organisation du Salon International du Coton et du Textile (SICOT) », selon le Ministre en charge du Commerce Burkinabè, Harouna Kaboré

Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso, Harouna Kaboré, a indiqué lundi 13 janvier 2020, à Koudougou, lors d’une conférence de presse sur l’organisation de la 2ème édition du Salon International du Coton et de l’Artisanat (SICOT), qu’ « environ 455 millions sont prévus pour la tenue effective du SICOT ».

C’est la cité du cavalier rouge (Koudougou), qui abritera les 30 et 31 janvier 2020 la deuxième édition du Salon Internationale du Coton et du Textile (SICOT) sous le thème « production et transformation du coton : moteurs d’industrialisation et de croissance économique pour les Etats africains». Elle est placée sous le patronage du Président du Faso, SEM Rock Marc Christian Kaboré et le parrainage du président du groupe de la banque africaine de développement(BAD), Akinwumi Adesina. Selon le Ministre en charge du commerce burkinabè, cette activité sera une plateforme d’échanges et de réflexions qui réunira les professionnels de la chaine de valeur du coton autour des préoccupations et des opportunités de développement de la filière coton et du textile. C’est pourquoi, elle sera meublée par « une cérémonie d’ouverture ; une communication inaugurale autour du thème central ; cinq panels sur diverses thématiques ; trois tables rondes (…) ».

Ce salon sera de l’avis de M. Kaboré, une tribune de promotion et de valorisation du coton local et africain à travers la présentation des outils modernes de production, de conservation, de promotion de la transformation ainsi les questions financières et commerciales. Afin de réussir le pari, 1500 participants constitués de leaders politiques, des experts, des industriels, des partenaires techniques et financiers, des acteurs des chaines de valeurs du coton- textile, des organisations de la société civile, sont attendus du côté du Boulkièmdé. Le Ministre en charge du commerce burkinabè, a, de ce fait, ajouté qu’il sera procédé le 30 janvier 2020, à l’inauguration de la première usine d’égrenage de coton biologique d’Afrique de l’Ouest dont les travaux de construction ont été lancés le 27 septembre 2018 à Koudougou, année de la 1ère édition du SICOT. Il a aussi rassuré que cet ouvrage vient à point nommé car il soulagera la population burkinabè en quête d’emplois.

« En marge de la 2ème édition du SICOT se tiendra du 27 au 29 janvier 2020 à Koudougou, la 7ème réunion ministérielle de coordination des quatre pays co-auteurs de l’initiative sectorielle en faveur du coton (C-4) dont le Benin, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad », a poursuivi M.Kaboré. À l’orée de cette activité, les nuits du SICOT serviront de plateau de promotion de la mode vestimentaire africaine avec des stylistes-modélistes locaux internationaux, de représentants artistiques d’ici et d’ailleurs. Notons que la première édition du Salon international du Coton et du textile (SICOT) s’est tenue du 27 au 29 septembre 2018 à Koudougou sous le thème « La transformation intégrée du coton : facteur de création d’emplois et de richesses».

Aboubacar Dipama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 17 =