Culture et tourisme au Burkina : des acteurs réfléchissent sur la mise en œuvre d’un référentiel adapté

 Culture et tourisme au Burkina : des acteurs réfléchissent sur la mise en œuvre d’un référentiel adapté

Le Ministre en charge de la culture des arts et du tourisme (MCAT), Abdoul Karim Sango, a procédé à l’ouverture de la première session du comité de pilotage de la stratégie nationale de la culture et du tourisme (COPIL/SNCT). La cérémonie d’ouverture à eu lieu ce mercredi 16 décembre 2020 à Ouagadougou.

Durant deux jours, les agents pluridisciplinaires du ministère devront réfléchir sur la mise en œuvre du référentiel de la culture et du tourisme. “La stratégie, c’est l’ensemble des éléments de politique élaborée par le ministère en vue de conduire les défis relevant du secteur de la culture et du tourisme”. C’est par ces mots que le premier responsable en charge de la culture a pris la parole pour introduire l’objet de cette session. “C’est un document de planification qui permet au moins de ne pas naviguer à vue et de savoir d’où l’on va et ou est-ce qu’on peut arriver.

C’est en ce sens que cet exercice est intéressant”, a-t-il continué. La stratégie nationale de la culture et du tourisme est un document fait de façon participative qui met à contribution les acteurs de la société civile, du secteur privé afin que tous soient au même niveau d’information sur ce que l’Etat burkinabè est en train de faire en terme de mise en œuvre de politique culturelle ou de mise en œuvre de politique touristique. Cette stratégie sera assortie d’un plan d’action qui finalement fera l’objet de budgétisation.

Salfo Ouédraogo est le Directeur général des études et des statistiques sectorielles du MCAT, président du comité de pilotage de la stratégie nationale de la culture et du tourisme (COPIL/SNCT ). Pour lui, cette session vise à présenter le document, son plan d’action 2018-2020 et le plan d’action 2020-2022 pour que les gens puissent avoir le contenu des référentiels. “L’objectif de cette session est de permettre aux membres du comité de comprendre son fonctionnement, de prendre connaissance des différents documents du ministère et de leurs plans d’action et enfin valider et adopter le plan d’action 2020-2022 et le rapport du plan d’action 2018-2020”, a-t-il conclu.

Sidbéwendé ZONGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 1 =