Actualités Culture Entretien Tourisme

CULTURE ET TOURISME: « la province totalise une dizaine de festivals et de journées culturelles», Zakaria Yiogo, directeur provincial en charge de la Culture du Boulgou

Infos Culture du Faso a rencontré à Tenkodogo, le directeur provincial de la Culture, des Arts et du Tourisme de la province du Boulgou, Zakaria Yiogo. Une entrevue au cours de laquelle il a parlé des sites touristiques, des événements culturels de la province, égrené les difficultés du secteur de la culture et du tourisme et proposé quelques pistes de solutions.

Infos Culture du Faso (I C F) : parlez-nous des différents sites touristiques de la province du Boulgou?

Zakaria Yiogo (Z Y) : la province du Boulgou regorge d’énormes sites touristiques. Parmi eux on peut citer le mausolée de Naaba Zougrana à Komtoèga, les installations hydroélectriques, les rizières et les bananeraies ainsi que les fermes piscicoles de Bagré, le samandin du roi de Tenkodogo, le site culturel de Wou’si de Lenga, le mont Boulgou de Garango, le centre écotouristique de Bagré.

I C F : quels sont les sites qui attirent plus de visiteurs ?

Z  Y: les sites les plus visités sont le mont Boulgou, les installations hydroélectriques, la ferme piscicole de Bagré, le mausolée de Naaba Zoungrana.

I C F : qui sont généralement les visiteurs de ces sites ?

Z Y: les visiteurs sont majoritairement des nationaux surtout des salariés du public, du privé et des élèves.

I C F : quel est l’apport de ces sites touristiques dans le développement de la province du Boulgou ?

Z Y: l’apport d’un site touristique dans le développement d’une localité est énorme et ceux de la province du Boulgou ne font pas l’exception. Cependant, il est actuellement difficile d’évaluer avec précision cet apport à cause de leur mode de gestion qui est toujours informelle.

I C F : quelles sont les difficultés qui entravent la visibilité des sites touristiques ?

Z Y: les difficultés majeures qui entravent la visibilité de la province du Boulgou sont leur faible niveau d’aménagement et le problème de voie d’accès.

I C F : parlant des arts, quels sont les principaux domaines d’intervention des artistes dans la province du Boulgou ?

Z Y: les artistes de la province du Boulgou évoluent dans la plupart des filières artistiques que sont les arts de la scène (musique, danse, théâtre, etc.), le cinéma, et l’audiovisuel, l’artisanat et design, les arts plastiques et appliqués et le livre.

I C F : présentez-nous quelques artistes qui œuvrent dans l’art et qui portent haut le flambeau de ce métier dans la province de Boulgou.

Z Y: dans le domaine du livre nous avons Simboné Nouhoun et l’Africain. En musique traditionnelle l’on peut citer les troupes de danse traditionnelle Wendboulga, Lenga Thérèse et Zemané Souleymane en chanson traditionnelle. Nous avons aussi Awa Boussim, Zinsoné Khaled dit Kezi, Bambara Serges alias Smokey qui sont tous originaires de la province et qui sont des ambassadeurs de la musique burkinabè à l’international. En théâtre, nous avons les troupes Watinoma et Corneille.

I C F : quels sont les cadres initiés par la direction provinciale pour la valorisation du patrimoine culturel et touristique dans la province du Boulgou ?

Z Y: les cadres initiés par la direction provinciale pour la valorisation du patrimoine culturel et touristique sont avant tout les cadres mises en place …par le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme comme la semaine régionale de la culture (SRC), la semaine nationale de la culture (SNC), la foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO), le FESPACO auxquels les acteurs de la province prennent régulièrement part. En plus de cela, nous avons initié de multiples événements culturels que nous accompagnons ainsi que des sorties d’appuis conseils que nous organisons régulièrement.

I C F : quels sont les événements culturels organisés par les artistes de la province ou de la diaspora qui promeuvent la culture au Boulgou ?

Z Y: la province compte de nos jours une dizaine de festivals et de journées culturelles qui contribuent à la promotion de la culture notamment les arts de la scène et l’art culinaire. Il y’a également des journées du livre qui sont annuellement organisées par les acteurs du livre dont l’objectif est de promouvoir le livre et de susciter l’amour de la lecture chez les jeunes.

I C F : quelles sont les difficultés liées à la promotion et à la valorisation de la culture dans le Boulgou ?

Z Y: les difficultés sont notamment liées à la faible structuration des acteurs, à l’insuffisance des infrastructures culturelles et à la prise en charge du secteur par les collectivités territoriales.

I C F : quelles sont les pistes de solutions pour la valorisation de la culture et le tourisme dans la province du Boulgou ?

Z Y: comme pistes nous pouvons évoquer la poursuite des actions de sensibilisation à l’endroit des collectivités et une meilleure structuration du secteur.

I C F : quel appel avez-vous à lancer aux artistes, aux promoteurs culturels et aux populations pour le rayonnement de la culture dans le Boulgou ?

Z Y: mon appel à l’endroit des artistes de la province, c’est de travailler à se structurer davantage. Aux promoteurs de faire confiance aux artistes locaux dans la programmation de leurs événements. Aux populations, qu’elledoptent leurs artistes et s’impliquent dans la protection et la promotion de la culture de la province du Boulgou.

Barry Demba Ka correspondant à Tenkodogo 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 30 =