ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CULTURE : La 5e édition des MADIGO se tiendra du 26 au 28 septembre prochain à Ouagadougou.

La 5e  édition des MADIGO (Meilleurs Acteurs de Divertissement et de la Gastronomie de Ouagadougou) aura lieu du 26 au 28 septembre prochain dans la capitale. Pour annoncer l’évènement et en décliner les grands axes, les organisateurs avec à leur tête Serge Ekra Delafaurce ont tenu un point de presse, ce mardi 10 juillet dans l’espace MAJOR VIP. 

Les acteurs du secteur du divertissement et de la Gastronomie se battent nuit et jour pour offrir des service de qualité à leurs clientèles. Au Burkina Faso, ce secteur connait une évolution ces dernières années. En effet, depuis un certain temps, un mouvement est né et son ambition, c’est de contribuer à faire du Burkina Faso la destination privilégiée en Afrique de l’Ouest dans le domaine du divertissement et de la gastronomie. Le pays des hommes intègres est connu pour la qualité de ses prestations dans ce domaine. Ainsi, dans les maquis, bars, Night-clubs, restaurants, et autres espaces culturels, de milliers de personnes travaillent et parviennent à prendre en charge leurs  familles et même réaliser des rêves. Leur mission est de mettre de la joie dans les cœurs et créer des cadres convenables pour apporter simplement la  bonne humeur et la  distraction. Toutefois le milieu reste à promouvoir car malheureusement certains  marginalisent ceux qui y excellent.

Créé en 2014 par de jeunes dynamiques et courageux, les MADIGO (Meilleurs Acteurs de Divertissement et de la Gastronomie de Ouagadougou) sont un concept socio-culturel. Il est question d’une série d’activités qui se résume à une soirée au cours de laquelle, après des investigations dûment menées, une équipe de jeunes, en majorité des professionnels des médias et expérimentés dans le domaine du divertissement, récompense à travers des prix certains acteurs jugés méritants. Cela suivant des critères de fond bien définis. Tout comme depuis la première édition, le comité d’organisation décernera 12 prix en compétition et des prix spéciaux. Voici ceux en compétition :

Meilleur night-club ; Meilleur Bar climatisé ; Meilleur maquis ; Meilleur restaurant ; Meilleur hôtel ;  Meilleur  espace spécialisé ; Meilleur hôtesses ; Meilleur manager ; Meilleur disc-jockey ; Meilleur producteur discographique ; Meilleur producteur cinématographique ; Meilleur évènement de divertissement.

A la conférence de presse ce mardi soir à l’espace MAJOR VIP, les porteurs du projet ont indiqué que les petits plats sont en train d’être mis dans  les grands pour que  la fête soit encore plus belle cette année. En plus de Serge Ekra le commissaire général, on avait au présidium du jour toute l’équipe organisatrice dont Shakira Oulai, Directrice communication ; Arthur Bléblé, Directeur Technique ; Carole Zouré secrétaire d’édition ; Gildas Bayala, chef appui et liaison ; Konaté Mohamed Kandia, superviseur d’édition ; Hervé Zadi, superviseur d’édition  et Sylvain Bayili, agent technique.

Les MADIGO sont une manifestation qui fait la promotion du mouvement et de ses acteurs tout en reconnaissant  le travail que ceux-ci abattent  au quotidien. Surtout les promoteurs d’espaces de divertissement qui acceptent s’y  investir. Sachant bien que la communication est un maillon fort dans la promotion, le Commissariat Général des MADIGO incite ces promoteurs à communiquer davantage et professionnaliser leur business en acceptant d’inscrire leurs employés à des programmes de formation. Par ailleurs, les médias sont aussi invités à braquer davantage les caméras sur ce business porteur d’emplois aujourd’hui.

Pour ce 5e rendez-vous,  de grandes innovations sont annoncées dans diverses activités sur plusieurs jours. Dont une journée dédiée à la santé avec des séances de dépistage  et de vaccination de l’hépatite B ; une conférence publique sur la maladie ; une journée sportive avec un match de football entre les Disc-jockeys et les managers ; une cérémonie de remise de prix et une soirée d’hommage aux lauréats pour clôturer en beauté.

Nous y reviendrons avec l’intégralité du programme de l’an 5 des MADIGO.

Restez Connectés.

 

Filasko KABORÉ et Parfait SAWADOGO 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Festival des Retrouvailles du Nahouri : la première édition ouvre ses portes à Pô

La toute première édition du Festival des Retrouvailles du...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page