CULTURE : Le festival N’DARGANE PULAAKU de Berlin a refermé ses portes hier

 CULTURE : Le festival N’DARGANE PULAAKU de Berlin a  refermé ses portes hier

Berlin, la capitale de la République Fédérale d’Allemagne a abrité la première édition du Festival N’DARGANE PULAAKU portée par l’association Tabital Pulaaku Deutschland e.V. 

 

 

Pendant 72 heures la capitale fédérale était en fête du PULAAKU. Il faut mentionner que Le pulaaku ou ”Pulaagu” dans certaines régions, « être peul » est  un ensemble de règles très subtiles,  morales et sociales, un « code de comportements jugés spécifiquement Peul ». Le ”Pulaaku” se retrouve chez tous les groupes Peuls, dans toutes les régions. C’est une preuve de stabilité de la catégorie et une première indication sur sa signification et sa fonction qui, manifestement ne relève pas seulement du besoin d’identification lié à des contextes historiques particuliers. Dans cette acception très générale, on peut parler de la « pulanité » en tant que conscience d’une identité durable, conscience unissant les Peuls, indépendamment de toute explicitation au niveau du contenu.

Plusieurs délégations sont venues de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe parmi lesquels le Cameroun, le Bénin, le Sénégal, la France, le  Canada  et le Burkina Faso qui était hautement représenté. On a enregistré la présence effective de Elhadji Amadou Diande Sodja PDG du groupe SDF INTERNATIONAL,  Mahamadou Barry, Président de l’association Waldé Fulbé de Bobo-Dioulasso et PDG de Babali, Bertille Belemsigri, PDG de Nimbi Voyage…etc.

Le Canada était représenté par madame Loumé Diallo invitée d’honneur. Le 28 juin dernier toutes les délégations ont été reçues au Parlement de la République Fédérale d’Allemagne pour des échanges sur le fonctionnement de leurs entreprises respectives en Afrique et dans le reste du monde. C’est le groupe d’amis des parlementaires de l’économie Ouest-Africaine qui a échangé avec les festivaliers. Dans l’après-midi, ils se sont rendus à 80 km de Berlin pour visiter une  laiterie moderne. Dans la journée du 29, c’était la cérémonie officielle d’ouverture du festival qui a connu une présence massive de la Diaspora africaine en Allemagne et des invités. Le festival a eu le soutien technique de l’Ambassade du Burkina Faso en Allemagne et le personnel était mobilisé pour la réussite du festival. Le Conseiller Culturel de l’Ambassade Bouraima Barry a fait valoir son expérience organisationnelle pour la réussite de l’événement.

Son Excellence Monsieur Honoré Simplice GUIBILA, Ambassadeur du Burkina Faso en Allemagne a salué l’initiative qui permet sans doute la promotion de la Culture de son pays et africaine dans toutes ses diversités car la diversité culturelle gouverne le monde. Dans la soirée c’était le concert de clôture. Les artistes Adama Dicko, Iklass et l’international Dicko Fils ont fini la soirée en beauté.

Vive le PULAAKU et à l’année prochaine…

 

Madiega Tibiafouba depuis Berlin

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 ⁄ 1 =