lun 24 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CULTURE: Monsieur Jean Paul Koudougou cède sa place à Dr Lassina Simporé au poste de Secrétaire Général du ministère de la culture des arts et du tourisme.

Nommé au conseil des ministres du 26 décembre 2018, c’est ce mardi 08 janvier 2019 que le nouveau Secrétaire Général du ministère de la culture des arts et du tourisme à été installé dans ses fonctions.

Après 15 mois de dure labeur, monsieur Jean Paul Koudougou passe le flambeau du Secrétariat Général du ministère de la culture, des arts et du tourisme à Dr Lassina Simporé. Avant la cérémonie proprement dite, une minute de silence à été observée en mémoire des victimes du terrorisme et du drame de Yirgou. Présidée par le Ministre Abdoul Karim Sango lui même, la cérémonie de passation n’a pas dérogée aux usages.

Prenant la parole en premier lieu, le Secrétaire Général sortant Jean Paul Koudougou a d’abord fait le bilan de ses 15 mois de services, ensuite il a tenu à traduire toute sa reconnaissance au Ministre Abdoul Karim Sango ainsi qu’a l’ensemble du personnels, sortie nombreux d’ailleurs pour la cause, pour leur franche collaboration durant sa fonction. Enfin il a tenu à féliciter son successeur Dr Lassina Simporé.

Après les usages d’installation Dr Lassina Simporé a également félicité son prédécesseur pour le travail abattu avant de faire le points sur les problèmes du ministère, ce qui lui permet de définir les actes prioritaires dans l’exercice de ses fonction. Pour résoudre ces problèmes Dr Lassina Simporé juge nécessaire de réorganiser les ressources humaine, de repenser la politique du tourisme burkinabé dans un contexte d’insécurité et d’engager des plaidoyers pour la prise en compte de la culture et du patrimoine culturel dans tous les ordres de l’enseignement au Burkina Faso.

Ses axes de combat défini, le nouveau SG du ministère de la culture a appelé ses collaborateurs au travail. C’est un homme aguerris et bien avertis de la place de la culture dans le développement économique et sociale du Burkina Faso, pour avoir travailler pour la reconnaissance des ruines de Loropeni au patrimoine mondiale de l’UNESCO, qui prend place au secrétariat général du ministère de la culture des arts et du tourisme.

Parfait Fabrice SAWADOGO et Achille ZIGANI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page