Actualités BBDA Célébrités Culture

CULTURE : Walib Bara désigné HOMME DE L’ANNÉE par le journal INFOS CULTURE DU FASO.

Le DG du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA), Walib Bara est désigné HOMME DE L’ANNÉE par la Plateforme Culturelle INFOS CULTURE DU FASO. Une reconnaissance devant les actions que cet homme pose sur le terrain non seulement en faveur de ladite institution mais aussi et surtout pour le développement et l’épanouissement des membres notamment artistes et créateurs des œuvres de l’esprit. On en sait d’avantage !

L’année 2018 s’achève tandis que la nouvelle 2019 entame. Dans tous les domaine, c’est l’heure des différents bilans et perspectives. Dans la rétrospective 2018, plusieurs personnalités ont tant bien que mal donné le meilleur d’eux mêmes dans la gestion des actions collectives. Tout comme le jeune entrepreneur culturel Wahabou Bara, plus connu sous le pseudonyme de Walib Bara que le Journal en ligne INFOS CULTURE DU FASO désigne comme étant celui qui s’est le plus illustré dans le monde culturel et artistique.

Nommé le 29 juin 2016 directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), il prenait la tête de l’institution à un moment de balbutiements et de multiples défis. Avec son bâton de pèlerin, l’homme parvient visiblement a instauré un climat de confiance entre personnel du BBDA, structures faitières et associations d’artistes- créateurs. Dans sa logique de mettre en place un bloc unifié et accroitre la productivité, plusieures voix s’élèvent pour saluer son dynamisme. Et, les crayons écrivent que la maison retrouve son lustre d’antan. Parlant de bilan général 2018 de la sphère culturelle burkinabè, il ressort que ce secteur s’est vu très animé en activités.

À l’occasion des festivals et autres cérémonies culturelles – artistiques , le DG Walib y marque généralement sa présence pour soutenir les acteurs comme animateurs et journalistes culturels, musiciens-vedettes, managers d’artistes, promoteurs de spectacle… Ses prises de parole et de position encouragent les initiatives culturelles du genre, promotion et valorisation de “nos artistes”.


Au nombre de ses multiples actions au niveau de cet EPE du département de la culture, l’on retiendra qu’il fût le premier Directeur Général à récolter plus de dix-sept (17) millions pour un artiste ( un dramaturge) à la session de répartition de septembre 2018. Un exploit reussi en partie grâce aux campagnes de sensibilisation invitant de plus en plus les radios, télés, bars, bref, les consommateurs à reverser les commissions.

À travers la présence et le leadership de M.Bara au Comité africain de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs compositeurs (CISAC), le BBDA est retenu pour diriger, pendant deux (02) ans bien compté, la zone Ouest-africaine. La Rentrée du Droit d’Auteur (RDA) qu’il a lancé avec le soutien des autorités du domaine, personnels, membres et partenaires donne déjà des résultats que plus d’un saluent et applaudissent.

Sans oublier l’un de ses plaidoyer ayant permis à une trentaine d’artistes burkinabè de participer récemment au Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA- 10e édition).
L’HOMME DE L’ANNÉE INFOS CULTURE DU FASO, Walib Bara, voit plusieurs acteurs du milieu lui tirer le chapeau en raison de ses prouesses et de sa quête perpétuelle de satisfaction de tous. Un combat qui laisse déjà des traces indélébile dans le secteur culturel.
Bonne et heureuse année 2019.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 21 =