ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CULTURE: Zoom sur les Nuits du Faso avec le promoteur de l’événement

Les Nuits du Faso c’est du 9 au 11 novembre 2018 dans la Cité lyonnaise du côté de la France. En prélude à cet événement culturel visant à promouvoir la culture burkinabè, une équipe de Infos Culture du Faso est allée à la rencontre du promoteur, Jahkassa pour avoir une idée sur l’organisation l’événement.  

Infos culture du Faso (ICF): Veuillez-vous présenter à tous.

Jahkassa: Je suis Karim Sanou Jahkasa, issue d’une famille de griots de la région de Nouna plus précisément  de Kimini.

ICF: Quelles sont les raisons principales qui vous ont poussées à  organiser cet événement ?

Jahkassa: Pour promouvoir la culture burkinabé et africaine, vous remarquerez que la nouvelle génération d’artistes a du mal à exposer notre musique à l’extérieur surtout en live. Il y a des villes en France comme Lyon où ce n’est pas facile même pour des artistes qui sont Lyonnais de faire de vrais concerts dans des vraies salles. Quand je suis arrivé à Lyon en 2008, c’était difficile de jouer dans des hauts lieux en dehors des bars. Mais petit à petit avec la sortie de mon premier album « Pompe A Fric » en 2012 et le deuxième, « Enfants du Pays » en 2015, des opportunités de salles se sont ouvertes  à moi, et avec l’expérience que j’ai,  je me suis dit que pour garder de bonnes relations avec les salles il faut que je propose d’autres programmes différents que les concerts de Jahkasa. C’est pourquoi, j’ai décidé depuis 2015 d’organiser les Nuits du Faso avec différentes structures et  la participation des artistes de la diaspora burkinabé comme Bass Mandelson, Salimata KIENOU. Les éditions précédentes ont connu la participation d’artistes de la sous-région, d’hommes de médias et de structures de production. Au regard de l’engouement que cela a suscité, nous avons décidé d’en faire un festival de 3 jours et d’augmenter le nombre d’artistes invités. Pour mieux réussir ce nouveau challenge, nous avons noué un partenariat avec des structures comme Gnama Gnama production basée à Lyon et 2DKA PROD basée à Bobo au Burkina Faso. La 3e édition des Nuits du Faso à Lyon est donc co-pilotée par ces deux structures avec d’autres partenaires. Nous précisons que pour cette 3e édition, nous avons l’accompagnement  de la Métropole de Lyon et de la Mairie de Lyon. En plus de l’engagement des autorités lyonnaises, nous avons également entrepris des démarches auprès des autorités burkinabè pour leur implication, notamment le ministère de la Culture des Arts et du Tourisme, la Mairie de Bobo et le Conseil régional des Hauts Bassins qui est en jumelage avec la région de Rhône-Alpes d’où relève la ville de Lyon.

« Les Nuits du Faso » est un évènement interculturel favorisant le dialogue, l’échange, le métissage, des acteurs des domaines artistiques et culturels. Il a pour objectif de promouvoir les cultures africaines et plus particulièrement celles du Burkina Faso qui sera mise à l’honneur à travers différents arts : la musique, la danse, l’art culinaire, le cinéma et l’artisanat. L’idée de cet évènement est de faire en sorte que les artistes burkinabè qui sont en tournée en cette période puissent se servir de cet  évènement comme une vitrine d’expression, d’échanges, avec d’autres artistes, rencontrer. C’est pourquoi la programmation ne se limite pas qu’aux artistes burkinabè.

ICF: Combien de temps durera cet évènement?

Jahkassa: Les Nuits du Faso est prévue à Lyon en France du 9 au 11 novembre 2018. En effet pendant 3 jours, le Burkina sera célébré dans toute sa diversité culturelle en exposant les différentes facettes de la culture du pays des hommes intègres comme la musique, le cinéma, la mode, les expositions ventes des produits burkinabè, les stages de danses traditionnelles burkinabè et les stages d’initiation aux instruments de musique burkinabè.

ICF: Qu’est-ce qui est prévu pendant ces jours?

Jahkasa : L’édition de 2018 mobilise de nombreux partenaires de Lyon et du Burkina dont Gnama Gnama Productions qui se charge de la projection du film Ouaga Girl, les associations Afromundo et Temps Kono s’occupent des stages de danse.  Coin Coin Productions soutien et accompagne avec le groupe ANTIQUARK. Aussi nous auront 5 artistes qui feront le déplacement du Burkina Faso (Cisby, Djeli Karim, Bi Nabié, Maï Lingani et Sekouba Sako Wana). Nous aurons des artistes de la diaspora comme Big Desal le Marley d’or 2018, Harouna DEMBÉLÉ et les Parissi, un artiste Burkinabé sollicité partout dans le monde mais pas connu dans son pays.

IFC: Comment s’est faite la sélection des artistes burkinabè qui devront prendre part à cet événement?

Jahkassa: Tous les artistes programmés au niveau du Burkina ont été  sélectionnés par Alexandre Kaba Diakité, directeur de 2DKA production. Je trouvé qu’il était mieux de confier cette tâche à quelqu’un d’autre pour plus d’efficacité.

ICF: Votre dernier mot ?

Jahkassa : J’invite tous les burkinabè à soutenir un tel événement car c’est le Burkina Faso qui gagne. Je sais que beaucoup de gens sont contre ma personne mais les Nuits du Faso est au-delà  de ma personne et je profite de votre antenne pour remercier tous ceux qui me soutiennent depuis  le début, plus précisément la presse nationale et internationale  en passant par toutes les structures de production, association, la ville de Lyon, et un grand merci à Infos Culture du Faso, vous qui m’aviez donné la parole, merci infiniment et longue vie à nous tous.

Interview réalisée par Parfait Fabrice SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Festival des Retrouvailles du Nahouri : la première édition ouvre ses portes à Pô

La toute première édition du Festival des Retrouvailles du...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page