DANSE : Une vingtaine de formateurs de la danse de Kalma outillés

 DANSE : Une vingtaine de formateurs de la danse de Kalma outillés

L’espace culturel Napambeogo du côté de gounghin a abrité la clôture de la formation des formateurs de la danse de kalma qui avait débutée le 25 octobre dernier. La cérémonie de restitution a eu lieu le 1er novembre 2022.

Initié par l’association du Sud Emblèmes et financé par le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT), le projet de formation des formateurs de la danse de kalma qui s’est déroulée du 25 octobre au 1er novembre dernier, a connu son apothéose ce 1er novembre 2022 . Ils ont été formés dans la conception, l’exécution, et la maîtrise des pas de la scène et de la chorégraphie à la danse Kalma.

Des dires du président de l’association du Sud Emblèmes, Aboudou Dabo Dabs, la danse de kalma existait dans les années 80. “Les gens remplissaient des stades notamment la maison du peuple à l’époque. C’est une danse urbaine et propre aux burkinabè. Nous avons constaté que cette danse est entrain de disparaître dans nos villes. C’est pourquoi nous tentons de la renaître. Mais cette fois-ci, nous allons l’améliorer et l’adapter aux réalités des salles de spectacles actuelles. Au cours de cette formation, nous les avons appris également une danse chorégraphique du kalma. Les bénéficiaires pourront former d’autres personnes dans leurs localités respectives,” dit-il .

Une participante Ouédraogo Aminata, nous montre son sentiment de satisfaction. “Je suis très fière de cette formation. Bien vrai que je fais cette danse à saponé mais j’ai compris qu’il y avait plusieurs choses que je devrais apprendre et la formation me les a appris. Pour ça, je ne peux que remercier les initiateurs. Je serai surtout au service à tout ceux qui désirent apprendre la danse de kalma à saponé,” à l’entendre.

La cérémonie de clôture a été ponctuée par la représentation d’un spectacle chorégraphique des apprenants et la remise d’attestation de participation. À cela s’ajoute la présence massive des fans de cette ancienne danse. C’est le cas de Luc Bationo qui se dit fier du spectacle monté par ces étudiants. Il dit vouloir suivre l’initiateur depuis son enfance dans ses activités vis-à-vis de la danse Kalma. Donc, il souhaite plus de succès à ce projet qui fait rêver des danseurs.

En rappel, l’association sud emblèmes est un volet de l’entreprise sud Emblèmes qui évolue dans le secteur de la culture et de l’environnement. Cette association entend renaître toutes les valeurs intrinsèques aux burkinabè qu’elles soient culturelles et environnementales, qui sont en voie de disparition.

Modou Krokadhé TRAORÉ ( stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 15 =