Cinéma dédicaces littéraire litterature

Dédicace d’ouvrages : Boukary Sawadogo infléchit sur l’étude du cinéma africain

Docteur Boukary Sawadogo a écrit trois œuvres qui évoquent l’évolution du cinéma et la problématique de développement du cinéma en Afrique. La cérémonie de dédicace a eu lieu le vendredi 29 novembre 2019 à Ouagadougou.

A l’occasion, dans son premier ouvrage, Boukary Sawadogo parle de la représentation des femmes dans le cinéma Ouest-africain francophone, à partir des années 90 à 2005 ouest africain. À l’écouter, ces femmes représentant 52% de la population africaine qui sont minoritaires en tant à la fois en tant que réalisatrices et actrices. Par la suite, son second ouvrage subdivisé en sept chapitres relate l’histoire du cinéma, l’esthétique et la théorie du cinéma africain. Une œuvre qui constitue un manuel d’enseignement et d’apprentissage du cinéma africain pour les étudiants de première et de deuxième année de formation en cinématographie.

Et de soutenir que c’est aussi un outil pédagogique pour les enseignants. Le troisième ouvrage intitulé « Les médias d’écran en Afrique de l’ouest » est une réflexion sur le cinéma africain à la limite pour prétendre vers un cinéma populaire de rentabilité économique. « Actuellement le cinéma doit être conçu comme du business puisqu’il est de l’art », a lancé cet enseignant chercheur en cinéma au États-Unis. De son avis c’est bien de faire un film ou bien d’écrire un journal, un livre, mais l’important c’est d’avoir un auditoire, un consommateur.

Ce titulaire d’un PHD en cinéma africain obtenu en 2012 à l’université de Louisiane a surtout expliqué que ces œuvres ne peuvent avoir une de signification que lorsqu’on les place dans un concept donné qui est les productions cinématographiques. Le délégué général du FESPACO, Ardjouma Soma, par ailleurs représentant du ministre en charge de la culture a salué la qualité des œuvres. L’actualité oblige, a précisé M. Soma, à se tourner vers le monde universitaire pour donner un coup de pouce en vue d’une industrie cinématographique.

Par ailleurs, Boukary a profité de la cérémonie de dédicace, pour lancer les ateliers du cinéma africain. Une telle initiative, selon lui, qui est de favoriser une rencontre entre les praticiens et les théoriciens du cinéma. Il annoncé ces ateliers, pour se tenir dans le mois de juillet 2020. Les ouvrages sont accessibles respectivement à 12000 pour le 1ere, 17000 pour le second et 32000Fcfa pour le troisième livre.

Achille ZIGANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 10 =