Diffusion des lignes directrices du 2e appel à projets du PAIC-GC: le Plateau-Central reçoit le FDCT

 Diffusion des lignes directrices du 2e appel à projets du PAIC-GC: le Plateau-Central reçoit le FDCT

A l’occasion du 2e appel à projets du Programme d’appui aux industries créatives et à la Gouvernance de la culture (PAIC-GC) lancé le 31 Mars dernier, le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) était du côté de Ziniaré ce 20 Avril 2022. Objectif, diffuser les lignes directrices de ce 2e appel à projets au profit des opérateurs culturels du Plateau-Central.

A l’issue du lancement officiel de son 2e appel à projets dans le cadre du Programme d’appui aux industries créatives et à la Gouvernance de la culture, le 31 Mars dernier au CENASA, le FDCT a entrepris une campagne nationale d’information et de clarification des lignes directrices du programme au profit des opérateurs culturels des 13 régions du Burkina Faso. Pour ce faire, ce sont les acteurs culturels de la région du Centre qui ont ouvert le bal les 13 et 14 Avril dernier. Et c’est dans cette même dynamique qu’une équipe du FDCT s’est tendue à Ziniaré en vue de rencontrer les opérateurs culturels du Plateau-Central.

le directeur régional de la Culture, des Arts et du Tourisme du Plateau Central , Gouinkouni Bernard Saba,

Il s’est agi pour l’équipe du FDCT de donner l’information juste aux acteurs afin que ceux désireux de postuler puissent le faire de façon efficiente. Pour le directeur régional de la Culture, des Arts et du Tourisme du Plateau Central , Gouinkouni Bernard Saba, c’était le moment idéal pour les acteurs culturels de la région de prêter une oreille attentive aux représentants du FDCT afin de présenter des projets à même d’impacter positivement l’univers culturel burkinabè, particulièrement celui de la région. Il a également soutenu qu’au niveau de la direction régionale, attache avait été déjà prise avec des experts en montage de dossiers afin de les mettre en contact avec les acteurs de la région.

la, directrice de l’Analyse et du Suivi-évaluation du FDCT, Makaïza Dao

Pour sa part, la, directrice de l’Analyse et du Suivi-évaluation du FDCT, Makaïza Dao a exprimé tout le plaisir pour son équipe et elle-même d’être dans la région pour partager toutes les informations possibles sur ce qu’elle a appelé « opportunités de financement ». Cet appel à projets prend en compte les 2e et 3e appels du PAIC-GC, donc le dernier du programme. Il faut dire que le PAIC-GC est financé par l’Union Européenne concerne trois filières à savoir le cinéma et l’audiovisuel, les arts plastiques et appliqués, ainsi que les arts de la scène. L’objectif global du programme est de créer une dynamique de développement culturel et touristique fondé sur des valeurs communes propres aux Burkinabè, les capacités entrepreneuriales et la créativité des acteurs en vue de l’épanouissement économique et social des populations. “Ce sont en gros des travaux de professionnalisation”, foi de Madame Dao.

De façon claire, la présentation de l’équipe du FDCT a essentiellement porté sur la présentation de l’appel à projets; les attentes et approches du programme vis-à-vis des promoteurs; l’enveloppe financière disponible; les critères d’éligibilité; les objectifs et priorités de l’appel à projets ; les différentes lignes directrices précisant les conditions, les modalités de souscription et de sélection, ainsi que les supports (formulaires, budget et grille d’évaluation par lots). De cette présentation, il est ressorti qu’il y a 4 lots dont la production d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles; la production d’œuvres artistiques et culturelles; la mise en marché des biens et services artistiques et culturels; le renforcement des capacités professionnelles et opérationnelles des acteurs des filières. Cela dit, le seuil de financent des deux premiers lots est compris entre 20 et 39 millions F CFA et le seuil des deux derniers est compris entre 10 et 39 millions F CFA.

Brouahanou Konaté, artiste-musicien de la région

Pour Brouahanou Konaté, artiste-musicien de la région, l’initiative de lancer une telle campagne d’information sur l’appel à projets est très salutaire. “Il y a des structures créatives qui manque de financement. Les explications que nous avons reçues augmenteront nos chances d’accéder au financement de ce programme. Je repars vraiment satisfait en ce sens que cela permettra à mon association d’être mieux outillée si jamais on venait à soumissionner”, a-t-il indiqué.

En rappel, le montant total de l’appel est de 2.194.461.325 F CFA et la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 1er juin 2022.

Parfait Fabrice Sawadogo

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 4 =