sam 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

« Doni-Doni » : La toute nouvelle sortie de l’artiste Djeli Karim

De son vrai nom Karim Kini, le prodige artiste-chanteur Djéli Karim, a dévoilé son nouvel album intitulé : « Doni Doni ». L’album, fort de 13 titres, aborde entre autres thématiques l’immigration clandestine, la méchanceté, le travail, l’amour, la cohésion. La présentation de cet album aux professionnels des médias et mélomanes de la ville de Sya s’est faite ce vendredi 16 février 2024 au Centre culturel français de Bobo-Dioulasso.

Le Présidium de la gauche à la droite, Kaba Diakité, le producteur et le manager de l’artiste ; Djeli Karim et le chargé de communication de l’IF/Bobo

« Doni-Doni », en langue locale dioula qui signifie (Petit-à-petit) est le nouvel opus fort de 13 titres que l’artiste Djeli Karim vient d’ajouter à sa discographie. La sortie de ce nouvel album intervient six ans après « Djéliya », sa première compilation également forte de 13 titres. « Doni-Doni » est en effet, un mélange de sonorités musicales à savoir le Mandingue et la World Music. Une manière pour l’artiste de s’ouvrir plus au monde et de scruter d’autres horizons pour conquérir le cœur des mélomanes.

Les mélomanes présents pour vivre la sortie de l’album « Dôni-Dôni »

Plein de colorations, c’est un album qui aborde à travers des solos et featuring des thématiques en lien avec l’amour: « C’est toi que j’ai choisi » ; les dangers de l’immigration clandestine « Toungarankè » ; le courage et l’espérance « Doni-Doni » ; l’engagement au travail à travers « Prends ta daba », entre autres. Ainsi c’est par une séance d’écoute de ces principaux titres de l’album que l’artiste va plonger les mélomanes et hommes de médias au cœur de cette conférence dédicace dans une salle acquise à la cause.

Pour lui, en effet, le titre éponyme « Doni-Doni » par exemple est un appel au courage. C’est petit-à-petit, dit-il, que tout s’acquiert. « Doni-Doni résume tout dans la vie. Tout ce que l’on doit faire dans la vie, il faut garder courage et patience. Petit-à-petit, ça ira », a-t-il expliqué. Au-delà de ce titre interpellateur, l’artiste fait une mention spéciale, dans son album, à des personnalités qui l’ont toujours soutenues dans la pratique de son art. « Maman terra », un titre que l’artiste a bien voulu dédier à sa marraine et « Diawara », un titre chanté en l’honneur du célébrissime homme d’affaires, Lassina Diawara.

Comme il fallait si attendre, l’artiste n’a pas manqué, à l’occasion, de réitérer ses reconnaissances à ses fans et au public bobolais qui a su l’adopter. Du reste avec « Doni-Doni » Djeli Karim entend se positionner davantage en bonne place dans le show-biz au Burkina Faso. « C’est vrai qu’avec le premier album, on a gagné des prix comme meilleur artiste de Bobo au festival Bobo Lolo et le Kundé de la meilleure intégration sous-régionale Ouest-Africaine. Mais avec « Doni-Doni », on veut ramener le tout premier Kundé d’or de la ville de Bobo-Dioulasso. Parce que vous savez que cela fait déjà plus de 20 ans que les kundé ont été institués mais le Kundé d’or n’est jamais venu à Bobo. Et on veut bien le faire avec « Doni-Doni », a laissé entendre Kaba Diakité, producteur et manager de l’artiste Djeli Karim qui dit être confiant que l’album va conquérir le monde.

Du reste, l’album est disponible en Clé USB au prix unitaire de 5 000 FCFA et en CD à 3 000 mille FCFA. Il sera bientôt disponible sur toutes les plateformes de téléchargement.

Djeli Karim en prestation après la dédicace

En rappel, natif de la mythique ville de Sya de père et de mère griots, les premiers pas de Djeli Karim dans la musique se font avec les Djandjoba. A partir de 2006 à 2011, il va faire la ronde des orchestres et troupes tels que l’orchestre DOFINI POWER de Bobo en tant que batteur, l’orchestre MASSALA, la Troupe PAKA-PAKA. Et c’est à partir de 2011 que l’artiste monte son propre orchestre le SUPER SINCOCO. C’est le début d’une carrière professionnelle et prolifique. Depuis lors, il ne fait que multiplier les scènes nationales et internationales.

Goussaniba Soura (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Mois du patrimoine burkinabè : La deuxième édition annoncée du 18 avril au 18 mai 2024

Le comité d'organisation de la deuxième édition du «...

Ouagadougou/Littérature : la première édition du SIFLO ouvrira ses portes du 17 au 20 avril

Le Salon International Féminin du Livre de Ouagadougou (SIFLO)...

BURKINA : Sortie du nouveau single « Choisis Jésus » de l’abbé Arnaud Wangrawa

Fort de 3 minutes 11 secondes, le chantre l'Abbé...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page