Actualités Culture Entretien

DORI: Entrevue avec le Directeur Régional de la Culture des Arts et du Tourisme du Sahel

Après ceux de la région des Hauts-bassins, du Centre-ouest et du Centre-sud, c’est au tour du Directeur régional du Sahel, en charge de la Culture, des Arts et du Tourisme, Amidou Paul BAMOGO de nous accorder un entretien. Il s’est agi d’échanger sur la gestion de sa direction depuis sa prise de fonction le 26 juin 2018.

Dès l’entame de notre entretien, le Directeur régional, monsieur Amidou Paul BAMOGO, conseiller des affaires culturelles, a indiqué que sa direction est chargée de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de culture, darts et du tourisme au niveau régional. “Mais de manière spécifique, nos missions sont notamment la protection, la sauvegarde, et la valorisation du patrimoine culturel et touristique; l’appui aux initiatives culturelles locales et aux industries culturelles et créatives et aussi la collecte des statistiques fiables pour éclairer les choix des politiques ; veiller à lapplication de la règlementation nationale dans les domaines de la culture et du tourisme et enfin contribuer à la vitalité culturelle de la région”, a-t-il précisé avant de déclarer que chaque année, ces missions peuvent légèrement varier en fonction de la lettre de mission.

Cependant dès sa prise de fonction, monsieur BAMOGO a dû relever le défi de la restauration d’un climat de confiance entre les acteurs culturels et touristiques et sa direction. Aussi a-t-il ajouté que le plus gros défi reste d’assurer le fonctionnement optimum des directions provinciales. Car dit-il, la déconcentration des directions au niveau provincial n’est intervenue qu’en 2016. “En somme, en ce qui concerne les activités de la direction cette année, plus de 60% seront assurés par les directions provinciales. La cellule de la direction régionale se contentera essentiellement de la coordination, nous a-t-il rassuré. Tout en reconnaissant les efforts faits par les autorités de son ministère de tutelle, monsieur BAMOGO a noté cependant quelques difficultés dont la direction fait face dans laccomplissement de ses missions. Et il l’exprime en ces termes,” Il y a d’abord l’insuffisance de la dotation budgétaire, ensuite une insuffisance en ressources humaines, et la non dotation de la direction en véhicule. Mais je tiens à encourager et féliciter mes collaborateurs pour la qualité du travail abattu malgré la modestie des moyens. Aussi, un autre frein est le contexte sécuritaire qui pour lui, est commun à toute la région”.

A cet effet, il a tenu à souligné que linsécurité est un facteur limitant des actions de la direction régionale. Car dit-il, il existe des zones purement inaccessible. “Nous avons des sites touristiques et des contrés riches en patrimoine culturel qui ne reçoivent plus de visiteurs, ni d’agents. Par conséquent personne ne sait l’état actuel de ces sites. Cela est embêtant mais on y peut rien. Linsécurité a également impacté le secteur de l’hôtellerie de la région”, a-t-il expliqué. Concernant la situation sanitaire de la Covid-19, monsieur le Directeur régional, a reconnu que la pandémie a eu un impact sur le fonctionnement de la direction en ce sens que le système de rotation des agents instauré par les autorités a été appliqué pour respecter la distanciation sociale dans son service. Cela a perturbé la programmation normale des activités de la direction. Pour lui, le plus crucial, est que la régulation budgétaire qui sen est suivie risque de jouer sur latteinte des objectifs fixés pour l’année.

Cette entrevue a été aussi l’occasion pour monsieur BAMOGO de parler de sa bonne relation avec les acteurs culturels de la région. A cet effet, la direction régionale a initié récemment un cadre de concertation avec ces acteurs pour avoir leurs sentiments sur le fonctionnement de la direction et aussi recueillir leurs doléances qui seront ensuite remises sous forme de rapport à l’autorité de tutelle afin d’améliorer leurs actions. Par ailleurs, il a demandé à ce que ces acteurs viennent de plus en plus vers la direction. A cet égard, une activité est en cours d’organisation à l’intention de ces acteurs culturels, plus précisément des artistes, et qui se définit comme une sorte de soutien aux artistes en herbe afin de leur permettre d’avoir la carte BBDA. Et la direction compte également agir dans la structuration des secteurs de la culture et du tourisme de la région pour dit-il, faciliter la mobilisation des ressources à leur profit. Et aussi, un travail est fait auprès des collectivités pour une véritable prise en compte de ces secteurs dans leurs plans communaux de développement”, a-t-il signifié.

Avant de conclure cet entretien, monsieur BAMOGO a appelé de ses vœux les autorités à améliorer la dotation budgétaire et laffectation de ressources humaines suffisantes. Aussi a-t-il souhaité la résolution de la question de la mobilité pour l’atteinte des objectifs de la direction. Aux collectivités, il leur demande une plus grande prise en compte du domaine de la culture car si elles veulent aboutir à un développement harmonieux il faut quelles se fondent sur nos valeurs culturelles.

Boukari Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 21 =