Ecole supérieure de Théâtre Jean-Pierre Guingané : La 4e promotion prête à conquérir la scène

 Ecole supérieure de Théâtre Jean-Pierre Guingané : La 4e promotion prête à conquérir la scène

L’Ecole supérieure de Théâtre Jean-Pierre Guingané a effectué la sortie de sa 4e promotion de comédiens, ce vendredi 05 octobre 2018 à l’Espace culturel Gambidi. C’est au total 10 comédiens professionnels prêts à conquérir la scène nationale et internationale.

Après 3 ans de dur labeur marqués par des difficultés de tout ordre, la 4e promotion de l’Ecole supérieure de Théâtre Jean-Pierre Guingané vient enfin de voir le bout du tunnel. Avec seize étudiants au départ c’est finalement dix qui sont parvienus au bout de cette formation dispensée par des éminents professeurs de théâtre parmi lesquels Dr Privat Tapsoba et Luca Fusi. Selon le représentant du corps professoral, Dr Privat Tapsoba, ce sont des comédiens aguerris qui viennent de rejoindre la scène théâtrale nationale et internationale et qui vont aider leurs devanciers à poursuivre ce qu’il a qualifié d’interrogation car, pour lui, le théâtre ce sont des interrogations.

Pour le directeur des études, Luca Fusi ce fut une expérience exaltante avec ces désormais comédiens professionnels qui ont su surmonté les exigences et difficultés liées à la formation. Tout en les souhaitant bon vent dans leur carrière, il n’a pas manqué de les prodiguer quelques conseils qui leurs permettront de rester professionnels et pourvoir jouer sur n’importe quelle scène.

Le directeur de l’Espace culturel Gambidi, Claude Kira Guingané, pour sa part a salué tous les acteurs qui accompagnent l’espace culturel dans ces activités ainsi que toutes les structures qui les ont fait confiance en leur confiant leurs étudiants.

Pour le délégué de la promotion, Mamadou Soma, c’est une promotion prête à jouer sur toutes les scènes après avoir reçue des modules de formations en dance, en musique, en chant, en théâtre, en scénographie et en maîtrise du corps.

Pour sa sortie, la promotion a monté un spectacle intitulé « L’histoire de l’ombre de l’âne », un spectacle qui met en exergue un dentiste et un ânier qui se retrouvent devant le juge de paix pour une question d’ombre. En effet, le dentiste ayant loué un âne à l’ânier pour son voyage, décide au cours du voyage de se reposer sous son ombre. Ce qui ne va pas rencontrer l’assentiment de l’ânier car selon lui, cela n’était pas définit dans les clauses du contrat. Pour l’ânier, le dentiste à louer l’âne et non son ombre et pour qu’il puisse se reposer sous l’ombre de son âne, il va devoir encore mettre la main dans la poche. Mais pour le dentiste, ayant loué l’âne pour un temps, l’âne ainsi que son ombre lui appartient. Cette bagarre futile conduira à l’incendie de la Cité.

Pour, Marina Spreafico, adaptatrice et metteuse en scène de ce spectacle tiré de l’histoire d’un conte radiophonique de Durrenmatt, trois choses principales l’ont inspirée dans la mise en scène. D’abord la triste histoire des ânes aux Burkina Faso, un écrit de Nelson Mandela qui parle de l’importance du conte dans la culture africaine et d’un poème de Jean-Pierre Guingané qui évoque une bagarre entre animaux qui se transforme finalement en une catastrophe.

La pièce est à l’affiche les 6 et 7 octobre 2018 à l’Espace culturel Gambidi à 20h. Une pièce à voir absolument.

 

 

Yssoufou SAGNON et Fabrice Parfait SAWADOGO        

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =