jeu 13 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Édition 2019 du FESPACO : Le Burkina-Faso entend confirmer son talent et son savoir faire en matière de production cinématographique

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO)  est une grande initiative culturelle. La prochaine édition  en 2019 marquera le cinquantième anniversaire dudit festival qui est en effet l’un des plus grands  festivals  du cinéma africain. L’évènement  s’organise  tous les deux ans dans la capitale burkinabè. Il  a été créé en 1969  par un groupe de cinéphiles. Citons François Bassolet, Claude Prieux   et Alimata  Salembéré qui en a été la première présidente en 1969 et 1970. L’édition 2019  sera l’occasion de fêter le cinquantième anniversaire du festival et le Burkina ambitionne marquer la différence.
A chaque édition du FESPACO, l’établissement public  responsable  organise diverses manifestations autour du cinéma  dont  l’objectif est de :
– Favoriser la diffusion de toutes les œuvres du cinéma africain ;
– Permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel ;
– Contribuer à l’essor au développement et à la sauvegarde du cinéma africain, en tant que moyen d’expression, d’éducation et de conscientisation.
Les initiateurs souhaitaient donc que, par l’intermédiaire de ce festival, les populations puissent enfin voir les films de leur propre continent.
Pour  l’édition  de 2019  du FESPACO qui marquera  son  cinquantième anniversaire, le Burkina-Faso pays organisateur  entend confirmer son talent et son savoir faire en matière de production cinématographique. C’est pourquoi le gouvernement soutient les producteurs en mettant à leur disposition, 1 milliards de francs CFA pour les productions cinématographiques. On se souvient que le comité de sélection a donné le jeudi 24 mai passé  les résultats des projets enregistrés pour l’obtention de ce financement. Ce sont au total 35 projets qui ont été présentés au comité de sélection qui a retenu 30 projets et rejeté 5 autres.
Un geste apprécié surtout par les réalisateurs car en  2016, le gouvernement avait soutenu les productions à hauteur de 200 millions de francs CFA et cette année ce soutien est passé à 1 milliard de francs CFA.
Attendons de voir   ce que ce geste  produira  comme résultat au soir du prochain rendez-vous qui se veut historique.
Filasko Moussa Kaboré et Parfait Fabrice SAWADOGO
Infos Culture du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Nahouri : festival des Retrouvailles du Nahouri, act 1 prévu à Pô

La première édition du festival des Retrouvailles du Nahouri...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

Saint Viateur Burkina: Les Clercs font leur bilan après 25 ans de « mission »

En prélude au colloque sur l'éducation qu'ils organisent dans...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page