Actualités Arts Visuels Peinture Sculpture

Édition 2021 de la Biennale de la sculpture de Ouagadougou: la BISO OFF officiellement ouverte

En prélude à la tenue de la Biennale de la sculpture de Ouagadougou (BISO), la BISO OFF a été officiellement ouverte ce jeudi 7 Octobre 2021 à Ouagadougou. Placé sous le thème ”comme chez vous”, cette BISO OFF est dirigé par Kader KABORE et Sahab KOANDA.

Dans le sillage de la BISO, se tient la BISO OFF. C’est une ouverture aux autres et une découverte du monde. ”Comme chez vous”, c’est le thème choisi pour cette édition. Ce thème symbolise un lien de rapprochement des amateurs, collectionneurs et amoureux d’art. En effet, c’est un cadre de partage des artistes qui participent aux lieux d’exposition. De ce fait l’édition 2 est un rendez-vous de convivialité et surtout de richesses créatives. Les artistes présents comptent faire de ce mois d’octobre, un mois important et inoubliable.

Une rencontre de dialogue placé sur le sceau de l’espérance en un avenir radieux pour l’art au Burkina Faso et sur le continent africain. En effet, ce mouvement rassemble les artistes des pays africains avec la participation d`acteurs et visiteurs venus de plusieurs continents. L`objectif clair de BISO est de valoriser la sculpture africaine contemporaine sur son territoire; et faire découvrir aux yeux de toute la richesse de la création africaine et en particulier celle du Burkina-Faso.

À travers le thème retenu “Comme chez vous”, Kader KABORE fondateur de l’espace Kayiiri met en lumière le BISO OFF. ” Cet espace accueille tous les artistes sculpteurs, chanteurs et les acteurs des arts plastiquye à communier ensemble et visiter les œuvres exposées. A l’en croire, le BISO OFF est également un cercle de rencontre des partenaires européens qui admirent la sculpture”.

Quant à Hamed Bransonka OUATTARA, Coordinateur de BISO OFF et designer plasticien, il a affirmé que l’événement est le lieu où les artistes prennent pieds pour des créations. En effet, il rassemble les artistes dans sa diversité et crée une synergie d’actions. Dans cette lancée, le coordinateur rappel que la BISO OFF est un atelier de sculpture qui appelle à une communion et au delà du rassemblement, la sculpture ressource les personnes qui sont en situation difficile où de stress. Il appelle tous les artistes à se saisir de l’occasion pour mettre en exergue leurs talents et exhorte les habitants à venir visiter les œuvres jusqu’à la fin c’est à dire le 24 Octobre.

Irène TASAMBEDO, chorégraphe et Marraine de la cérémonie dit être fière de la créativité des artistes et a saisi de l’occasion pour souhaiter à ce que les artistes travaillent ensemble et aussi qu’il y ait plus de créativités et de cohésion sociale. ”Toutes les disciplines artistiques sont au service du développement humain, ainsi donc permet de cultiver la paix. Par ailleurs, la sculpture comme tout art sert à dénoncer toutes les inégalités. C’est le moment pour les habitants de Ouagadougou et d`ailleurs notamment les jeunes de découvrir la sculpture“, a-t-elle laissé entendre.

Pour cette édition, il y’aura le vernissage de l’exposition suivie d’une performance qui réunit 1O sculpteurs africains. Ce sont entre autres Oumar OUARMA, Makamsa YAGO, Mohammed OUEDRAOGO, André KANE, FASKY, Sam FALL, Kossy TRAORÉ, Muindila TSHIBANGU, Liby LOUGUE et Seydou DIANGANE.

André YAMEOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 18 =