dim 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Entrepreneuriat culturel: une trentaine d’acteurs culturels renforcent leurs compétences

En marge de la 21e édition de la Semaine Nationale de la Culture (SNC), l’Institut Korès des Arts et du Métiers (IKAM) en partenariat avec la biennale a initiée une formation en entrepreneuriat au profit des acteurs culturels du 29 avril au 1er mai 2024. Une trentaine de participants ont pris part à la formation ce mercredi 1er Mai marquant également la cérémonie de clôture.

Durant 72 heures, des entrepreneurs culturels notamment des managers, promoteurs culturels, journalistes et acteurs du cinéma ont suivi cet atelier de formation qui vise à renforcer leurs capacités en entrepreneuriat culturel. Il s’est agi de dispenser des connaissances en administration et en création artistique, mais aussi en marketing de communication culturelle. Selon Issouf Balima, administrateur et représentant de IKAM Burkina, c’est à partir d’un constat qu’ils ont initié cette formation.

Selon Issouf Balima, administrateur et représentant de IKAM Burkina, c’est à partir d’un constat qu’ils ont initié cette formation.

À l’en croire, les entrepreneurs culturels ont besoin d’une formation, malheureusement des formations pareilles sont rares dans notre pays. « Le besoin en renforcement de capacités est une réelle préoccupation dans le secteur de la culture », a-t-il affirmé.

Le formateur du jour 3 de l’atelier, le journaliste Youssef Ouédraogo a invité les structures du public et privé à organiser des formations pour le renforcement des capacités des entrepreneurs culturels. « Le contenu de cette formation était entre autres le marketing, l’environnement du produit culturel et le produit culturel », a-t-il indiqué. Le journaliste a dit que la culture est un phénomène de société et que le produit culturel est un produit qui s’appuie sur la société, évidemment, elle devient un produit spécifique et innovante.

La Formation a déjà fait des heureuses personnes. C’est le cas du Manager de DJ Domi Leosgo et Aïcha Trembler, Zulu. « C’est un plaisir pour moi de prendre part à cette formation. Cela a permis de renforcer nos capacités dans le management artistique. Et je souhaiterais l’organisation d’autres sessions de formation afin d’apprendre d’autres notions sur l’entrepreneuriat culturel », a-t-il dit.

La cérémonie de clôture de ladite formation a été également ponctuée par une remise d’attestation aux participants.

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page