lun 24 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Espace Soarba : la structure se dote d’une nouveau local à Pissy

Dans l’objectif d’améliorer ses offres, l’Espace Soarba s’est offert un tout nouveau site, situé du côté de Pissy, à Ouagadougou. L’inauguration de ce nouveau joyau est intervenue ce samedi 8 juillet 2023. C’était autour d’une partie de barbecue qui a vu la participation de nombreux acteurs culturels.

Présent dans l’univers culturel burkinabè depuis maintenant quelques années, l’Espace Soarba se veut un cadre culturel par excellence. Pour la première responsable de l’espace, Adjaratou Ouédraogo, par ailleurs promotrice de « Ma Ville en peinture », l’Espace Soarba est ouvert à tous les acteurs culturels. Il comprend une salle de répétition ; une salle de création pour les artistes plasticiens, comédiens, humoristes ; un espace récréatif ; un podium pour des prestations de tout type ; des ateliers de formations au profit de enfants, etc.

« Mon souhait est que les acteurs culturels s’approprient ce nouveau local », Adjaratou Ouédraogo

« L’espace a ouvert ses portes il y a quelques années et était jusque là situé au quartier Gounghin. Aujourd’hui, nous le délocalisons à Pissy pour diverses raisons. Il s’agit d’abord d’accroître nos capacités d’accueils et de services, mais aussi de venir dans un lieu où il y a moins de sites culturels. Vous savez que dans la zone de Gounghin, il y a un nombre élevé de cadres culturels. C’est vrai qu’il reste encore pas mal de travaux à y effectuer, surtout au niveau de la salle de répétition, mais nous sommes ravis de mettre cette nouvelle enceinte au profit des acteurs culturels d’ici et d’ailleurs », nous a-t-elle expliqué.

C’est donc autour d’une partie de barbecue que la promotrice de « Ma Ville en peinture » a dévoilé ce nouveau joyau. Artistes-peintres, chanteurs, acteurs culturels de tout genre, tous ont répondu présents à cette soirée.

Pour rappel, le terme « Soarba » fait référence à un type de cheval. « C »est sur le cheval « Soarba » que la princesse Yennenga est allée en guerre. Avec lui, la victoire est assurée. En tant que descendante de cette princesse qui a joué un rôle dans l’histoire du royaume moaga, j’ai voulu retenir ce nom pour cet espace. C’est juste pour exprimer notre volonté d’aller jusqu’au bout malgré les éventuelles difficultés », a-t-elle signifié avant de préciser qu’elle souhaite que les artistes puissent s’épanouir dans cette nouvelle enceinte.

Boukharine OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page