Evènement 2 en 1 à L’ISIS-SE: journée dédicace de livre et projection presse de film

 Evènement 2 en 1 à L’ISIS-SE: journée dédicace de livre et projection presse de film

L’Institut Supérieur de l’Image et du Son/ Studio-Ecole (ISIS-SE) a organisé ce lundi 18 octobre 2021 à son siège une conférence de presse pour faire la dédicace du livre « YAABA »  de Serge Armel Sawadogo et de la projection presse des films « une vie volée » de Arlette Jessica Valia, « Mon jour de chance » de Sagou Banou, et « Vérité de sang » de Nathalie Kagambega, ces films sont en compétition officielle au FESPACO.

L’Institut Supérieur de l’Image et du Son/ Studio Ecole (ISIS-SE) est un établissement d’enseignement supérieur qui forme aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel. Crée le 8 février 2006, l’ISIS a formé une vingtaine de nationalités dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel. C’est d’ailleurs dans ce cadre que l’ISIS-SE a porté à la connaissance des médias, les films en compétition officielle dans la catégorie « Films des écoles africaines de cinéma », Il s’agit de « une vie volée » de Arlette Jessica Valia, Aicha est une jeune fille orpheline de mère et unique enfant de ses parents, elle sera abusée sexuellement par son propre père, la réalisatrice à travers ce film se montre comme le porte flambeau de toutes les victimes d’inceste, un fléau présent sous nos cieux mais classé parmi les sujets tabou.

« Mon jour de chance » de Sagou Banou, dépeint la situation d’un couple qui vit dans la précarité; le mari un passionné des jeux du hasard, utilisera l’argent du commerce de sa femme pour parier au loto, sa chance se transformera vite en cauchemar lorsqu’il ne va plus retrouver son ticket gagnant. Sagou Banou veut attirer l’attention sur les jeux de hasard qui cause souvent plus de mal que de Bien. Le film « Vérité de sang » de Nathalie Kagambega, raconte l’histoire d’une jeune fille, Solange enfant adultérin est confrontée à la rigueur des traditions au moment de faire ses fiançailles, elle part donc à la recherche de son vrai père.

Toutefois avant, la projection presse, le réalisateur et enseignant à l’ISIS-SE, Serge Armel Sawadogo a présenté son deuxième livre « YAABA ». Il fait une analyse approfondie du scénario du film de Idrissa Ouédraogo. L’objectif recherché par l’auteur est de laisser à la postérité une base de données afin qu’ils puissent s’en inspirer. C’est aussi une façon pour lui de rendre hommage à ses pairs. Le préfacier Dr Fréderick Kaboré, Directeur général de l’ISIS-SE a tenu à féliciter l’auteur, il qualifie le livre d’œuvre pédagogique qui va permettre d’inspirer ceux-là qui veulent se lancer dans l’écriture cinématographique.

Mireille T. PODA (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =