ven 19 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Expression des arts culturels: La 16e édition de « Engagement féminin » se poursuit

L’Association Artistique Développement (Art’Dév) tient depuis le 8 janvier 2024, la 16e édition du projet artistique « Engagement féminin ». Ce lundi 29 janvier 2024 au sein Centre de Développement Chorégraphique (CDC) la termitière, ce fut l’occasion pour la rédaction du journal de faire une immersion dans l’univers du projet.

La création « les mangeuses d’âmes » en pleine création

Elles sont au total 13 amoureux, amateurs et professionnels des arts venus de 7 pays dont le Burkina Faso, les Comores, et la France, à prendre part au projet « Engagement féminin » 2024. L’objectif d’un tel programme répond à un besoin d’équilibre de chance entre les hommes et les femmes dans le champ de la danse contemporaine.

Salamata Kobré : « Cette création revêt de multiples questionnements sur ces femmes qui sont des laissés pour compte et marginalisées »

Notre première excursion s’est faite dans l’atelier de création de la danseuse contemporaine Salamata Kobré. De l’avis de l’artiste, la création intitulée « les Mangeuses d’âmes » s’inspire d’un vécu. « J’ai eu la chance de faire un séjour avec des amis au centre Delwendé et c’est là que j’ai vu des femmes qu’on accusait de sorcellerie et cela m’a marqué. Avec des professionnels du milieu de la danse, on a entrepris de faire des recherches et grâce aux résultats, j’ai pu faire un dossier. Nous sommes là pour 3 semaines de création et après cela, nous allons pour une tournée internationale. Cette création revêt de multiples questionnements sur ces femmes qui sont des laissés pour compte et marginalisées » a-t-elle fait savoir.

Odile Sankara invite les filles à une prise de conscience

La seconde étape de la tournée nous a conduit à l’atelier de jeu d’acteur animé par la chargée de formation Odile Sankara. C’est dans une atmosphère bon enfant, que les femmes ont appris de la férue de littérature. A travers des lectures guidées, les apprenantes ont pu toucher du doigt les réalités du métier des arts de la scène. A écouter dame Sankara, cet atelier a pour but d’initier les participantes à la gestion de la voix, la construction du personnage et comprendre in fine le processus de création.

Taman Mhoumadi a traduit sa reconnaissance aux initiateurs du projet

Elle a ajouté qu’à la fin des deux semaines de formation, elle souhaiterait qu’il y a une prise de conscience sur leur engagement dans le choix du métier des arts.
Satisfecit pour la participante Franco-Comorienne Taman Mhoumadi qui a traduit sa reconnaissance aux initiateurs du projet. Pour elle, ce programme est une aubaine pour se perfectionner dans les arts surtout la danse et ses métiers connexes. « On a fait des exercices de corps, d’improvisation et d’imagination… Il a été aussi question de travailler la voix » a signifié Mme Taman.

L’atelier jeu d’acteur connait un engouement particulier

Engagement féminin, c’est aussi des ateliers de danse animé par, Mariam et Aminata Traoré, Bienvenue Bazié. Une formation en scénographie avec Sada Dao, une formation en communication digitale animée par Philippe Sawadogo. L’administration culturelle quant à elle a été piloté par François Bouda.

Bienvenue Bazié : « L’objectif aussi de ce programme est de permettre de diffuser ces différents travaux dans la sous régions et à l’international »

Pour le codirecteur de l’association Bienvenue Bazié, c’est dans le cadre de la programmation 2024-2026 (3 années) que toutes ces activités se déroulent. « En 2024, deux sessions de formation en danse, administration culturelle et jeu d’acteur se tiendront. Pour 2025, toujours des formations en danse et en marketing/maitrise des outils numériques. En 2026, une formation en technique régie son et lumière, scénographie… seront offertes à 20 danseuses. L’objectif aussi de ce programme est de permettre de diffuser ces différents travaux dans la sous régions et à l’international. C’est le 3 février 2024» que l’acte 16 du projet connaitra son apothéose.

Pour rappel, le projet a connu les soutiens financiers du Goethe Institut, de l’Institut Français et de l’Agence Française pour le Développement dans le cadre du projet « Accès Culture »-eeg-cowles foundation.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page