MUSIQUE : Un concert Live acoustique pour présenter son tout dernier album

 MUSIQUE : Un concert Live acoustique pour présenter son tout dernier album

L’auteure-compositrice et interprète panafricaine, Kayiri Sylvie Toé alias Féenose, était en concert live acoustique, ce vendredi 14 septembre 2018 à l’Espace culturel Gambidi pour présenter son tout dernier album à ses compatriotes. Un concert qui a tenu toutes ses promesse au regard de la qualité de la prestation.

Après « Da wou wô » en 2007, « Albinos » en 2012 et « C’est la vie » en 2015, Féenose Toé est de nouveau sur la scène musicale avec « Baby », un album de 13 titres, sorti officiellement en février 2018 en Allemagne. Actuellement au pays, la belle et talentueuse Féenose qui n’est plus à présenter, à profiter de son séjour au bercail pour montrer à ses compatriotes son tout dernier ’’bébé’’. La présentation de ce joyau s’est faite au cours d’un concert Live acoustique, ce vendredi 14 septembre 2018 à Ouagadougou.

Ce nouvel album qui porte le label de Féenose « Kayiri Record », rompt avec la musique consciencieuse et mélancolique dont a toujours fait montre l’artiste, pour aborder l’amour dans toutes ses dimensions. Une heure durant, Féenose Toé a tenu en haleine le  public, sorti massivement pour assister à ce concert inédit, avec des titres comme « Da Wou  wô », « Pourquoi », « J’ai compris ». Et l’on dira que ce fut sans regret pour ces fans au regard de l’atmosphère qui a régné dans la salle durant toute la prestation. Une atmosphère faite de tonnerres d’applaudissements.

A ce rendez-vous de show, l’artiste n’est pas venu seule. Elle a été accompagnée par des artistes de son acabit comme Will B. Black et Spiritual King dans des titres comme « Tous les mêmes » et « M’dan, M’di ». Cette combinaison Féenose-Will B. et Spiritual King a émerveillé plus d’un.

En plus de sa casquette d’artiste musicienne, Féenose Toé porte aussi une autre casquette, celle d’humanitaire. Elle est engagée dans la défense des droits de l’Homme. Cet engagement l’a amené à créer l’association Sima pour lutter contre les mutilations génitales féminines, réclamer de meilleures conditions de vie pour les personnes vivant avec l’albinisme et contribuer à l’éducation des enfants défavorisés.

Il faut noter que l’album qui vient d’être présenté au Burkina Faso fera le tour d’autres capitales africaines à travers des concerts de ce genre. D’ores et déjà, l’album est disponible sur le marché du disque burkinabè au prix de 4 000 francs CFA. Un album à avoir absolument.

Fabrice Parfait SAWADOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 23 =