Actualités Culture Musique

FESCUNAP 2021: le village de FiNG dans la commune FOUNZAN, honorée par ses fils et filles

Le village de FiNG dans la commune de FOUNZAN a accueilli du 30 avril au 02 mai dernier, la quatrième édition du Festival Culturel Nampwe Pougouli (FESCUNAP). Tenue sous le thème <<la culture, facteur du cohésion sociale>>, cette présente édition a été placée sous la présidence de la Ministre de la culture des arts et du tourisme Dr Elise Foniyama ILBOUDO/THOMBIANO, le patronage de l’honorable député Nimayé NABIE et de l’entraîneur des étalons Kamou Malo. C’était également en présence de nombreux autres invités, notamment le haut commissariat de Tuy, le maire de FOUNZAN, le maire de Guégueré et l’honorable député Fankani NIKIEBO.

Population sortie nombreuse

C’est une population sortie nombreuse et venue de diverses horizons qui a pris part à la première journée de ces soixante douze heures (72h) d’activité, consacrée au lancement officiel. La première journée a été une occasion pour les fils et filles de Fing de se parler franchement. Une conférence a été organisée dans la nuit autour de la culture Pougouli. Des échanges fructueux, selon le président du comité d’organisation, ont eu lieu. À cette conférence, des artistes locaux comme Bi Nabie, Soma Jacob ont donné leurs voix avec des prestations bien nourries.

L’artiste musicien Bi Nabié en pleine prestation

Quant à la deuxième journée, elle a été marquée par la manifestation de nombreuses activités. Ce fut le moment pour les troupes des différents villages, à l’image de Bonzan pougouli, Fing, Dabari, de se rivaliser en danse traditionnelle. À la suite de ses activités, certains artistes de renom ont offert un spectacle inoubliable au public de ladite commune. Parmi ces artistes, nous pouvons citer Malo Dieudonné, Soma Jacob, Bi Nabie.

Le coparrain Kamou MALO entraîneur des étalons :<< bravo à la population pour la mobilisation, FESCUNAP a été une retrouvaille de l’ethnie pougouli>>

Pour le coparrain de cette édition, Kamou Malo, par ailleurs entraîneur des étalons footballeurs, l’initiative de l’association Tchaguidouan est à apprécier car elle vient de donner un coup de fouet à cet orgueil que tout pougouli possède. Pour lui, Dans la mesure où la condition et la situation géographiques de l’activité ne facilitent pas la tâche, il faut féliciter les organisateurs pour avoir donné une opportunité à la population pougouli de s’affirmer.

Le Président de l’Association Tchaguidouan pour le Développement Arsène B. MALO:<>

Cependant, le président de l’association Tchaguidouan pour le Développement, s’est dit satisfait de l’engouement de la population pour ce présent rendez-vous. Il a aussi ajouté que la quatrième édition n’a pas pu accoucher certaines activités comme le tir à l’arc, la danse traditionnelle des femmes. “Il faut s’attendre à une participation croissante des jeunes pour la cinquième (5è) édition car la relève est entrain d’être préparée dans tous les domaines”, foi de Arsène B. Malo, président de l’Association. Quant à la dernière journée du festival, elle a été consacrée au bilan de ladite activité et aux remerciements de toutes les couches pour leurs contributions pour la réussite effective de cette activité.

Ousmane SAWADOGO SG des Koglweogos :<< Grâce à nous Koglweogos les biens de la population la population est maintenant en sécurité>>.

En rappel, la sécurité de cette activité a été majoritairement assurée par les groupes d’autodéfense Koglweogo. Pour leur représentant, Ousmane SAWADOGO, leur tâche dans l’activité a consisté à veuillez sur les biens de la population présente pour la circonstance. Il faut ajouter que l’existence de ce groupe dans la zone date de six(06) ans.

La prochaine édition de ce festival se tiendra en 2022 dans une autre localité que la commission choisira en rencontre.

Ousmane OUÉDRAOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 18 =