FESCUSAN: la 2e édition officiellement lancée sous le signe de la paix et de la cohésion sociale

 FESCUSAN: la 2e édition officiellement lancée sous le signe de la paix et de la cohésion sociale

C’est parti pour la 2e édition du Festival de la culture san (FESCUSAN). Le top départ a été donné ce jeudi 2 juin 2022 à Ouagadougou, sous le thème « La culture san: facteur de développement, de cohésion sociale, d’union et de paix ».

Après une première édition ponctuée d’une réussite, le comité d’organisation du Festival de la culture san rebélote avec une seconde édition. Le lancement officiellement est intervenu ce 2 juin 2022 sur le site de l’espace aéré de la mairie de Bogodogo. Durant quatre bons jours, des activités entre autres des expositions, des prestations d’artistes et de troupes, une conférence publique sur le thème de l’édition, jalonneront ce 2e rendez-vous du FESCUSAN. Et en croire le Président du comité d’organisation (PCO), Urbain Toé, le peuple san possède un riche patrimoine culturel, mais qui malheureusement ne bénéficie pas d’une large promotion, d’où la mise en place de ce festival.

le Président du comité d’organisation (PCO), Urbain Toé,

“Nous sommes nés et grandis dans la culture san. Mais en termes de promotion, cette culture a pris du retard par rapport à celle de certains peuples. Il s’agit donc pour nous de pérenniser à travers ce festival, tout ce qui est potentialité culturelle san. Et l’idée est de faire de nos cultures, une aubaine pour tendre vers le vivre-ensemble et la cohésion. C’est d’ailleurs ce qui a prévalu au choix du thème de cette édition « La culture san: facteur de développement, de cohésion sociale, d’union et de paix »”, a laissé entendre monsieur Toé.

Il s’agira durant ses 96 heures de réunir les fils et filles du peuple san afin de célébrer à travers des expositions, des spectacles, l’art culinaire culinaire, et bien d’autres éléments à même de participer à promouvoir les potentialités culturelles de ce peuple. ça sera surtout, soutient le PCO, des moments de fraternité, de partage, de réflexion sur la situation délétère qui prévaut au Burkina Faso. Cela fait des mois que le Comité d’organisation est four et au moulin afin d’assurer une réussite à cette édition du FESCUSAN, c’est donc l’occasion, a-t-il souligné, de remercier l’ensemble de toutes ces personnes qui ont œuvré à relever ce défi, en particulier les différents partenaires.

Lansa Moïse Kohoun, SG du BBDA, représentant du parrain de l’édition le DG du BBDA, Samuel Garané,

Pour Lansa Moïse Kohoun, SG du BBDA, représentant du parrain de l’édition le DG du BBDA, Samuel Garané, le FESCUSAN est une activité artistique et culturelle qui témoigne du patrimoine artistique du Burkina en général et du pays san en particulier ; une diversité culturelle qui se manifeste même à cette cérémonie d’ouverture par la présence des masques et des flûtistes. Il est donc important selon lui, de préserver, promouvoir et valoriser cette richesse au profit des générations à venir. A l’en croire, le BBDA, au-delà de sa mission première qui est de collecter les droits d’auteur, se doit également de contribuer à la promotion culturelle et qui parle de contribution, parle également de sucsciter la création. C’est pourquoi indique monsieur Kohoun, au niveau du BBDA, nous disposons d’un fonds de soutien qui permet d’appuyer ces types d’événements pour le rayonnement de notre culture.

Du reste, cette cérémonie d’ouverture officielle du Festival a été également marquée de prestations de troupes, notamment les masques de Gossina et les flûtistes de Gouin.

 

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 26 =