FESPACI 2022: les hostilités officiellement lancées à Imkouka

 FESPACI 2022: les hostilités officiellement lancées à Imkouka

72 heures durant, la localité de Imkouka dans la commune de Toeghin vibrera aux rythmes de la 2e édition du Festival du patrimoine culturel à Imkouka. L’ouverture officielle du festival est intervenue ce vendredi 27 Mai 2022 en présence de nombreuses autorités administratives et coutumières.

Les autorités coutumières, administratives et religieuses, ainsi que les fils et filles de la localité ont investi le site du Festival.

« La valorisation culturelle et la cohésion sociale dans un contexte de spéculation foncière », c’est sous ce thème que s’est ouvert le 2e rendez-vous annuel du FESPACI. C’était dans la soirée de ce vendredi 27 Mai 2022 du côté de Imkouka, localité située dans la commune de Toéghin dans le Plateau-Central. Pour l’occasion, autorités coutumières, administratives et religieuses, ainsi que les fils et filles de la localité ont investi le site du Festival. Prestations d’artistes et allocations, tels ont été les moments forts de cette cérémonie marquant le lancement officiel des activités de cette édition.

Yacouba Ouédraogo, promoteur du FESPACI

Pour Yacouba Ouédraogo, promoteur du FESPACI, c’est un plaisir de voir une telle mobilisation de la population. Cela témoigne selon lui, du caractère opportun du festival, mais aussi cadre parfaitement avec les objectifs de cette présente édition qui sont de réitérer l’expérience de l’édition initiale; fidéliser le public et les partenaires. “L’dée du festival étant de servir de cadre de concertation, de sensibilisation, et de renforcement du vivre-ensemble, nous avons voulu tenir cette édition sous un thème qui aborde la résolution des conflits liés à la question foncière. Pour ce faire, nous aurons une conférence sur ce thème. Sont également attendues, des prestations d’artistes, des dépistages sur le cancer de sein, du col de l’utérus, de l’hépatite B et de l’alcoolisme; visite et découverte de sites culturels; un match de football masculin et féminin; une rue marchande et des prestations d’artistes”.

le DG du patrimoine culturel, Moctar Sanfo, représentant la présidente de la cérémonie, Madame la ministre en charge de la culture,

Du reste, le DG du patrimoine culturel, Moctar Sanfo, représentant la présidente de la cérémonie, Madame la ministre en charge de la culture, n’a pas manqué de saluer le promoteur du FESPACI, pour sa capacité non seulement de pouvoir tenir cette édition dans un contexte assez délétère mais également de relever le défi de mobiliser un tel grand nombre de personnes. “Je pense que c’est un sentiment d’entière satisfaction qui m’anime. Il y’a pas mal de festivals qui se sont éteints car tout simplement ils n’ont pas eu une adhésion populaire. Cependant, ce que nous constatons à ce rendez-vous est une énorme satisfaction, au vu même de l’importance du Thème de l’édition”, a-t-il soutenu.

Le parrain, Sa Majesté Naaba Saonré de Nab rabogo.

Quant au parrain qui également a tenu à féliciter le promoteur pour le défi relevé, il s’est en substance tardé sur les fondamentaux et les bases d’une cohésion sociale au sein des populations. Cela dit, il s’est réjoui qu’un tel festival soit le cadre idéal pour ramener les gens à la raison. A l’en croire, si l’État confie les problèmes fonciers aux coutumiers, le Burkina Faso ne souffrirait d’aucun conflit foncier. “Tous les villages que nous voyons ont tous été érigés par des chefs traditionnels qui connaissent l’histoire des terres et qui maîtrisent le sujet. Ils doivent impérativement être impliqués pour une résolution de ces problèmes qui mettent à mal le vivre-ensemble. C’est pourquoi j’interpelle l’État à renforcer davantage le ministère de la culture afin qu’il puisse promouvoir ces genres d’activités qui rapprochent les uns et les autres pour la promotion de la cohésion sociale”, foi du parrain, Sa Majesté Naaba Saonré de Nab rabogo.

A noter également la volonté du promoteur à faire de l’érection du site du Patrimoine Culturel de Imkouka (PCI), une réalité.. A ce propos, il s’est confié en ces termes. “Il fallait d’abord régler la question du foncier en commun accord avec les ressortissants de Imkouka ainsi que de la commune de Toeghin. Ensuite obtenir l’aval des autorités administratives. Et je pense que nous avons franchi toutes ces étapes. En termes de mobilisation des ressources financières, nous avons pu engranger 70% du montant attendu qui est de 260 millions F CFA. Nous espérons qu’à la prochaine édition, il y’ait plus d’avancée en ce qui concerne la construction même du bâtiment”.

Cette cérémonie a été jalonnée de prestations de troupes comme la troupe warba de Imkouka, la troupe Wendpanga de Imkouka, la troupe du Dodo. Le reste de la soirée a été marqué de prestations d’artistes, notamment Karomé, Miss Wédra, Dabross, Hawa Boussim, et bien d’autres. Rendez-vous est donc pris ce 28 Mai pour la 2e journée du festival avec des prestations d’artistes mais aussi d’une visite de sites culturels.

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 10 =