lun 27 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FESPACO 2019: BAZIE Barthelemy lauréat du premier prix spécial de l’OCI avec le film documentaire « La terre qui m’a vue naitre ».

L’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) a décerné son prix spécial au film documentaire du burkinabé Bazié Barthelemy « La terre qui m’a vu naitre » ce mardi 26 février 2019.

C’est en présence de Monsieur le maire de la commune de Ouagadougou qui a tenu à préciser que la commune de Ouagadougou partage les même valeurs que l’OCI à savoir le vivre ensemble dans son mot de bienvenu, de Monsieur le ministre des affaires étrangères Alpha Barry qui s’est dit être heureux de ce partenariat entre le FESPACO et l’organisation de la coopération islamique, de Monsieur le ministre de la culture des arts et du tourisme, de Madame Sika Kaboré épouse du chef de l’Etat, de Monsieur le délégué général du FESPACO, de Madame le ministre de la culture du Rwanda pays invité d’honneur du FESPACO.

C’est un évènement historique entre l’OCI et le FESPACO. Pour Madame Menla Ahmed TELEBINA, Directrice Générale du département de la culture, des affaires sociales et famille de l’OCI : «  L’OCI est une organisation politique, la deuxième plus grande organisation après l’ONU, dont le but est la recherche de la paix et de la cohésion sociale. Il n’y a pas meilleure moyen de transmettre notre culture que par le cinéma. Le prix spécial de l’OCI récompense le meilleur film documentaire qui abord le thème de la paix, de la cohésion et du vivre ensemble.

Le jury est composé de cinq membres dont la décision est influencée par la qualité, la thématique, le message et l’originalité du film. La terre qui m’a vu naitre est donc celui qui a retenue l’attention du jury que je préside ».Pour le lauréat du jour Bazié Barthelemy : « J’ai réalisé un film sur la migration qui prône le vivre ensemble. Est-ce que ça vaut le cout d’aller ailleurs, ne serais ce pas mieux de rester chez soi et de développer chez soi. Nous avons suivi dans ce documentaire les traces d’un jeune qui a délaissé ses parents pour aller chercher mieux ailleurs avec tous les dangers que cela comporte d’être en territoire étranger ».
Le prix spécial de l’OCI à une valeur de 5 000 000 FCFA. La remise de ce prix marque le début d’une longue histoire entre le FESPACO et l’OCI.

Zié Hamed Kader OUATTARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page