Actualités Echos du FESPACO

FESPACO 2019 : Boris Oué et Marcel Sangné remportent le prix de l’intégration de la CEDEAO

La commission prix spécial du FESPACO 2019 a proclamé les résultats, ce vendredi 01 mars 2019. C’était au CENASA en présence du ministre en charge de la communication, Remis Fulgance Dandjinou, représentant le premier ministre.  

Les lauréats des prix spéciaux de la 26e édition du FESPACO sont désormais connus. Ils ont été révélés au public, ce vendredi 01 mars 2019 lors de la proclamation des résultats. Au total 17 prix ont été décernés soit une enveloppe globale de 110 millions de francs CFA. Le prix tant convoité, celui de l’intégration de la CEDEAO, d’une valeur de 15 millions de francs CFA revient à Boris Oué et Marcel Sangné de la Côte d’Ivoire avec leur film Résolution. Ce long métrage d’une heure trente minutes à également remporté le prix Félix Houphouët Boigny du Conseil de l’entente d’une valeur de 10 millions de francs CFA. Ce film décerné à un jeune réalisateur avait pour critères entre autres la promotion de la démocratie et de l’Etat de droit, de la paix, de l’entente et des valeurs culturelles africaines.

Apolline Traoré avec son film Desrances, remporte le prix spécial de l’Assemblée nationale du Burkina Faso et de la ville de Ouagadougou d’une valeur  respectivement de 7 et 3 millions.

Le Prix Thomas Sankara d’une valeur de 3 millions plus une attestation revient au court métrage  Black Mamba de la Tunisienne Armel Guellaty et le prix Sembène Ousmane de la Fondation Ecobank aux Armes miraculeuses du Camerounais Jean-Pierre Bekolo. Il empoche ainsi la somme de 5 millions de francs CFA plus la statuette en bronze à l’effigie du grand réalisateur Sembène Ousmane.

Le prix de la critique cinématographique africaine, Paulin Soumanou Vieyra revient à la marocaine, Selma Bargach avec son long métrage de 1h31mn, intitulé Indigo.  Le prix spécial de l’Union africaine pour la sécurité revient à Fatwa du Tunisien Ben Mohmound d’une valeur de 8.000.000 FCFA plus un trophée.

En plus du double sacre d’Apolline Traoré, les Burkinabè se sont fortement signalés à cette édition cinquantenaire du FESPACO. Quatre autres ont vu leurs efforts récompensés. Il s’agit de  Zalissa Zoungrana qui remporte le prix de la chance de la LONAB d’une valeur de 5 millions avec son court métrage, Le Prince. Abdoulaye Dao et son co-équipier Hervé Lingani, eux remportent le prix SIGNIS d’une valeur de deux millions et celui de l’UEMOA, catégorie long métrage d’une valeur de 10 millions avec toujours Duga, les Charognards, leur long métrage de 1h45mn. Le court  métrage de l’UEMOA revient également à un Burkinabè, Modeste Ganafé Mofé Dog-Na avec Rêve brisé, un court métrage de 34 mn.

Il faut noter que tous n’ont pas pu entrer en possession de leurs prix car certaines institutions notamment celles régionales et sous régionales telles que l’union Africaine, la CEDEAO et l’UEMOA ont décidé de remettre leur prix à la cérémonie de clôture qui se tiendra demain samedi,  au Palais des sports de Ouaga 2000. Mais d’ores et déjà la commission prix spéciale se félicite d’avoir réussi à organiser cet évènement qui gagne en notoriété au fil des ans. Pour son président, Brice Flavien Ouédraogo, c’est un pari plus que réussi au regard de l’engouement du public autour de cette activité. Il a remercié les partenaires pour leur fidélité et a appelé ceux qui hésitent encore à les rejoindre de le faire. « Votre participation contribue au rayonnement du FESPACO », a-t-il conclu.

Yssoufou SAGNON et Fabrice Parfait SAWADOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 10 =