Actualités dedicaces Musique traditionnelle

FESPACO 2019 : L’A.C.T.O rend un vibrant hommage au 50 ans du FESPACO.

Le FESPACO célèbre ses cinquante ans d’existence lors de cette 26ème Édition 2019, cinquante ans au service du cinéma burkinabé, africain voire mondiale; que de satisfaction pour l’Association des Chansonniers Traditionnels de Ouagadougou qui a offert un beau cadeau au festival, c’est en effet, des morceaux de musiques composés par une quinzaine d’artiste, en soutient à un festival qui se veut être, la belle tribune d’expression du cinéma panafricain et ses acteurs.

Les différents CD ont été présenté au DG du FESPACO qui a exprimé sa fierté et son enthousiasme quant à cette œuvre richissime qui valorise et rend hommage au festival dont il est le patron; « aujourd’hui nous célébrons les cinquante ans du festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, une fête internationale qui est donc l’affaire de tous, je salue humblement votre contribution à cette fête à travers votre actions commune qui a consisté à produire des sons d’hommages très appréciables au festival », a déclaré Monsieur Ardjouma SOMA.

Pour Kisto Koinbré, l’un des acteurs de cette réalisation, l’association existe depuis plus de 22 ans, avec pour objectifs premiers, des actions en faveur de la culture burkinabé, d’où l’idée de cette initiative en faveur du FESPACO nous confie t-il; nous avons pris trois mois pour composer des titres, au départ individuellement, puis un morceaux où tous les membres de l’association figurent, dans nos sons, nous rendons des hommages grandioses au initiateurs du FESPACO d’hier et ceux qui continuent dans la même dynamique précise t-il.

Au célèbre ZOUGNAZAGUEMDA d’ajouter que le cinéma existait même au temps de nos ancêtres, mais sous formes de contes(Solmaa) qui étaient décris d’une manière abstraite pendant la nuit, car sans une image à l’appuie, et avec l’avènement de la technologie le blanc a pu faire en sorte que le film voit le jour avec des images réelles, le cinéma fait donc parti de notre culture propre à nous, voilà ce qui explique notre initiative qui rend hommage au FESPACO et à la culture en générale, poursuit-il.

Un budget de 32 millions sans suite favorable

Pour les initiateurs de cette œuvre, un budget de 32 millions avait été voté, puis déposé un peu partout, mais avec le marasme économique qui vit au pays, la suite n’a pas été favorable nous ont-ils appris, c’est avec le peu de soutien qu’ils ont reçu de leurs partenaires qu’ils ont, avec volonté et abnégation réussie à réaliser ce beau joyau au profit de la culture burkinabé, chose pour laquelle, ils se battent chaque jours.

Les différents morceaux et leurs auteurs respectifs sont connus, il s’agit notamment de:

Compil avec le titre FESPACO
J’adore George avec le titre Taabo
Kisto-Koinbre avec le titre Tagse Songo
ZOUGNAZAGUEMDA avec le titre Toumda Tinga Yinga
Adama Gauche avec le titre Maana Neere
Sidpayete Ilboudo Fati avec le morceau Tigri Wayaye
Ilboudo Pierre Douni Goama avec le titre Douni WAN Zanga
Ilboudo Mahamoudou avec le titre Yeti Bangre Nooma
Ilboudo Awa avec le titre FESPACO Taame
Ilboudo Abel avec le titre Afrique Kamba Cinema
Ouedraogo Limata avec le morceau Afrique Yalmame
Baguian Madi avec le titre Yamleogo
Bamogo de N’obère avec le titre Wata Ne Panga
Adama Zongo avec le titre Pama Tigre
Compaore Yacouba avec le titre Pisnou Reem(50)
Poanda Nayabenda avec le titre Wana Poussi La Toumde.

Abdoul Aziz SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =