jeu 29 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FESPACO 2019: Tout est fin prêt pour le lancement du cinquantenaire de la biennale du cinéma panafricain.

La biennale du cinéma africain vous dévoile ici le lot de surprises auxquelles vous aurez droit au cours de la céremonie officielle de lancement le samedi 23 février sur le coup de 16 heures au stade municipale Issoufou Joseph Conombo.

« Les cinéastes en compétition sont là, la première présidente du comité d’organisation du FESPACO est là. Cette année il y’a la distinction pour le long métrage et celui du film documentaire. Et nous allons continuer à recevoir des festivaliers tout au long de l’évènement. » Yacouba TRAORE président du comité national d’organisation de la 26ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Nous avons rencontré monsieur TRAORE à quelques heures du lancement officiel de la biennale. Il a laissé entendre que ce sont des centaines de milliers de festivaliers qui seront présents pour ce festival.
Yacouba TRAORE : « Il faut compter 100 000 personnes pour le FESPACO, il y’a d’abord la population de Ouagadougou, il y’a ceux qui viennent de l’interieur du pays, il y’a les étrangers d’autres pays.

Au niveau des accréditations on a distribué 4000 accréditations en 2017 et cette année il faut compter le double ».
Sur la question sécuritaire le président du comité national d’organisation rassure : «  Sambène Ousmane disait « Même dans l’obscurité la plus noire, même si l’autre ne me voit pas, moi je me vois et je sais que je brille », ce n’est pas parce que le contexte sécuritaire est un peu compliqué que nous n’allons pas tenir le FESPACO, célébré le cinéma africain. L’arme la plus efficace contre l’extrémisme c’est l’expression de la diversité. On a au niveau de la commission sécurité des rapports journaliers qui sont fournies. Nous prenons donc les dispositions nécessaires pour assurer l’expression de la diversité. Nous souhaitons que les festivaliers viennent et retournent dans la paix. »

Pour ce qui est de la cérémonie d’ouverture le PCNO fait savoir que c’est un spectacle en accord avec le cinéma qui sera livré. Le squelette de la cérémonie d’ouverture se définie comme suit selon le président du comité d’organisation : « Extérieur jour, extérieur nuit. Deux heures de spectacles. Idrissa OUADRAOGO disait : « Du sens, du sens tout le reste n’a pas d’importance ». Nous voulons raconter l’histoire du FESPACO à travers ces prestations. Dans la première partie on aura l’intervention de la première présidente du comité d’organisation Madame Salimata SALAMBERE, et durant cette partie toutes les prestations artistiques même la fanfare seront inspirés de chansons de films africains.

On bascule ensuite dans la deuxième phase avec l’interprétation de la chanson « SOUS KORA » de Ali Farka TOURE par une chorale de 50 jeunes filles et garçons. Nous mettons tout sur la symbolique du chiffre 50. La partie extérieure nuit, c’est la partie hommage où nous allons rendre hommage à ceux qui ont créé le FESPACO, avec des images de la première édition du FESPACO et un extrait du discours de la présidente du comité d’organisation à l’époque en 1963. Nous allons rendre hommage à Idrissa OUEDRAOGO et à Missa HEBIE. Il sera également passé en revu tous les lauréats de l’Etalon d’or de Yennega depuis Oumarou GANDA jusqu’à Alain GOMIS. »
Rendez-vous au stade municipal sur le coup de 16 heures pour vivre la cérémonie officielle de lancement des festivités du cinquantenaire du cinéma panafricain.

Rendez-vous à ne pas manquer !!!

Fabrice Parfait SAWADOGO
Zié Hamed Kader OUATTARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page