Actualités Cinéma Echos du FESPACO

FESPACO 2021 : 239 films seront en compétition pour cette édition

Le conseil d’Administration du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou ( FESPACO) sous tutelle du ministère de la culture des arts et du tourisme a organisé ce jeudi 09 Septembre 2021 une conférence de presse au ciné Burkina à Ouagadougou dans le but de procéder au lancement de la sélection officielle des films de la 27e édition du FESPACO. Sur 1132 inscrit 239 films de 50 pays d’Afrique et de la diaspora seront en compétition.

Prévue se tenir du 16 au 23 Octobre 2021 prochain, la 27e édition du FESPACO sous le thème de « cinéma d’Afrique et de la diaspora: nouveau regard ,nouveau défi », a présenté plusieurs activités dont entre autres le programme artistique, le FESPACO Pro d’où le marché international du cinéma et de la télévision africain /MICA qui en est à sa 20e édition, les ateliers Yennega du festival 2021 : Yennenga post production, Yennenga academy Yennenga connection, Yennenga lebooni, les débats, les animations artistiques et musicales, les foires artisanale et gastronomique, le colloque international, les débats forum et les événements spécifiques.

Parmi les 1132 films inscrits, 239 films issus de 50 pays différents ont été choisis pour le festival. « Chaque édition du festival est un défi pour les réalisateurs africains et de la diaspora qui viennent de toute part dans l’ultime but de décrocher le grand prix du festival dont l’étalon d’or de Yennenga », à laissé entendre la ministre en charge de la culture Élise Ilboudo/ Thiombiano.

 

Cette compétition qui est exclusivement réservée aux films africains et à ceux de la diaspora prendra 7 jours. Le FESPACO 2021 en programme artistique concerne les Longs et courts-métrages, les documentaires également en longs et courts-métrages les séries télé, les films d’animations, les films d’écoles, elle concerne aussi la section perspective qui est une compétition réservée aux réalisateurs qui sont à leur premier ou second long métrage ; et la section Burkina qui est une section dotée d’un prix du président du Faso.

Il y’a enfin parmi les compétitions le Yennenga post-production qui concerne les films en phase de production sélectionnés dans le cadre d’un atelier pour renforcer leur compétitivité et faciliter leur accès au marché international. C’est une section qui bénéficie de prix en numéraire et de bourses de post-production atteignant approximativement 50 000 Euros. Pour le Délégué général du FESPACO, cette rubrique est un cadre de préparation de la relève.

A l’entendre, en dehors de la compétition, il y’aura des sections telles que la section panorama, celle classique, et celle spéciale enfant. «Il faut dire que le spécial animation n’est pas seulement réservé au enfants », a-t-il tenu à clarifier. Selon le Délégué général du FESPACO, 8 personnalités ont été choisies en fonction de leur connaissance et de leurs compétences dans le domaine du cinéma pour participer à la sélection des films. Ce comité à travaillé sur près de 600 films. « il faut dire que ce comité a travaillé durant des semaines pour pouvoir retenir ces 239 films », a-t-il expliqué.

Il faut noter qu’au départ, 800 films étaient attendus. Cependant, au regard de la présence qualitative, 1132 se sont inscrits et 239 retenus pour cette édition. Il faut également souligner que cette cérémonie a connu la présence du secrétaire permanent du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle du Sénégal, des acteurs et professionnels du cinéma et de l’audiovisuel.

Micaëlle SAM et André Yaméogo (stagiaires)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 23 =