FESPACO 2021 : le colloque de la 27e édition officiellement clos

 FESPACO 2021 : le colloque de la 27e édition officiellement clos

La cérémonie de clôture du colloque de la 27e édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) a eu lieu, ce mardi 19 octobre 2021 à Ouagadougou.

Pour rappel, ce colloque était placé sous le thème : ‘’Cinéma d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveau défis’’. L’activité a connu la présence effective de madame la ministre de la culture et le ministre en charge de la santé. Elle a été marquée par la lecture de rapport, suivi d’amendement et la remise d’attestations aux participants.

D’entame, madame la ministre de la culture a tenu à féliciter les organisateurs pour le travail abattu, avant d’introduire son homologue de la santé qui se tient à ses côtés à cette 27e édition du Festival, dans le but d’assurer la sécurité sanitaire des festivaliers dans le contexte de la lutte contre la Covid-19. Le Pr Charlemagne Ouédraogo est le ministre de la santé. Ce dernier dans son allocution a lancé une suggestion aux festivaliers quant au prochain festival par rapport à la pandémie de covid-19. Il souhaite que les cinéastes puissent participer activement à la lutte contre la covid-19 à travers le monde et les pays en développement comme le Burkina qui sont les plus sensibles. Et aussi qu’au prochain FESPACO, des thématiques soient développées par rapport à la lutte contre la covid-19.

Pour conclure, le ministre a félicité sa collègue de la culture pour le pari réussi. Il a aussi tenu a rassurer que le vaccin est la solution par excellence contre la covid-19 en ces termes : « La vaccination contre la covid-19 constitue une arme puissante de lutte contre la maladie, car aujourd’hui dans tous nos hôpitaux, tous ceux qui sont hospitalisés pour covid-19 sont des gens qui n’ont pas été vaccinés et personne n’a été admis en réanimation après avoir fait la vaccination.»

L’activité s’est terminé par une remise d’attestations aux participants du colloque.

A la suite de la clôture du colloque, nos deux ministres ont effectué une visite sur le site du Marché Internationale du Cinéma et de l’Audio-visuel (MICA) ou ils ont livré un discours aux festivaliers. Dans le site du MICA, le ministre de la santé a poursuivi sa communication de sensibilisation sur la covid-19. Il invite les uns et les autres à prendre conscience et à prendre la maladie au sérieux. A ce propos, il s’exprime en ces termes : « La maladie à covid-19 est une réalité et même si elle était une fiction, nous en avons souffert ». Quant au film qui traiterons de la covid-19, le ministre se dit prêt à faire la promotion pour vu qu’il soit un film qui traite de la lutte contre la covid-19, qui met au-devant la conséquence de ce drame et qui permet de mettre en place et en relief le dispositif mondial de riposte contre la maladie avec un accent particulier sur la vaccination et les fake-news qui réduisent les efforts du monde. Pour lui, cela permettra à ceux qui ne croient pas à la sensibilisation par les différents canaux et qui sont sensibles aux œuvres du septième art de trouver leur compte.

Madame la ministre pour sa part, a réitéré son soutien et félicite tous ceux qui œuvrent dans le domaine du cinéma qui sont présents pour vendre, acheter, échanger, ou encore pour développer des stratégies de sorte à développer le cinéma Africain. Pour elle, à ce jour c’est un sentiment de satisfaction qui l’anime et elle exprime sa fierté d’appartenir à une Afrique ou les gens sont résilients et qui ont insisté sur la tenue du festival. Et elle a conclu en ces mots : «  mon ministère reste à la disposition pour tous ceux qui œuvrent dans ce domaine pour leur dire que nous partageons les mêmes inquiétudes, les mêmes joies et dans cette situation de covid, nous devons nous tenir la main dans la main pour pouvoir avancer.

Fofana Souleymane (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =