mer 24 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FESPACO 2023: « ASHKAL » du Tunisien Youssef Chebbi s’adjuge L’Étalon d’or du yennenga

Ça y est. La 28e édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO) a officiellement connu son clap de fin. C’était ce samedi 4 mars 2023, avec à la clé la remise des prix du palmarès officiel.

Une semaine de rencontres professionnelles, une semaine de visionnage de films, etc. C’est du moins ce que l’on retient de la 28e édition du FESPACO qui a ouvert officiellement ses portes le samedi 25 février dernier dans la capitale burkinabè. Et c’est devant le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré que la biennale a connu son épilogue, dans la soirée de ce samedi 4 mars 2023, au Palais des sports de Ouaga 2000. C’était au cours d’une cérémonie marquée par le spectacle de clôture intitulé « I have a dream », des prestations artistiques, mais aussi la remise des prix du palmarès officiel de l’édition.

Pour Alex Moussa Sawadogo, la 28e édition du FESPACO a été un moment de vives émotions, pleine de découvertes, de réflexions, de rencontres et damitiés entre les peuples. Cela dit, le bilan de l’organisation se définit comme suit : Plus de 10 000 accréditations dont 2413 professionnels du cinéma et de l’audiovisuel et 1328 journalistes; 95 directeurs de festivals de films, avec au total une cinquantaine de pays d’horizons divers accueillis; 1200 films visionnés pour 170 films officiellement sélectionnés et repartis en 12 sections ; 365 séances de projections en 8 jours dans 9 salles et 36 séances de projection hors des murs à Ouagadougou et en dehors, à savoir Kaya sur huit (08) sites retenus. À cela s’ajoutent 218.000.000 F CFA distribués au titre du palmarès officiel et des prix spéciaux, (…)

Du reste, c’est le film « ASHKAL » du réalisateur tunisien, Youssef Chebbi, qui remporte le l’Étalon d’or de yennenga de cette édition 2023 du FESPACO. Il s’empare ainsi du sacre suprême de cette biennale du 7e art africain, avec à la clé une somme de 20.000.000 F CFA. Il est directement talonné par la réalisatrice burkinabè Apolline Traoré, avec sa fiction long-métrage « SIRA », qui elle repart avec L’Étalon d’argent, plus la somme de 10.000.000 F CFA. Quant à L’Étalon de bronze, il revient au film « Shimoni » de Angela Wamai du Kenya. Ce film empoche la somme de 5.000.000 F CFA.

« On essaiera encore et encore », dixit Apolline Traoré, vainqueur de l’Étalon d’argent

Même si cela fait plus d’une vingtaine d’années que le peuple burkinabè attend son troisième Étalon d’or, il devra encore patienter, en se contentant pour l’instant de celui d’argent. Pour Apolline Traoré, cela fait la quatrième fois qu’elle se bat pour ce sacre suprême du FESPACO, mais qu’à cela ne tienne, elle continuera jusqu’à l’aboutissement. Mais pour l’heure, il est judicieux, selon elle, de se réjouir de ce 2e prix. « Remporter L’Étalon d’argent montre que nous sommes sur le bon chemin. On espère la prochaine fois, quelque soit le réalisateur burkinabè, que l’or nous revienne. Je ne suis pas déçue car ma crainte était que le peuple soit déçu, mais c’est tout à fait le contraire que j’ai pu constater dans cette salle ce soir », foi de madame Traoré.

« Chaque réalisateur rêve d’être couronné au FESPACO. C’est pourquoi c’est un grand honneur », Selim Harbi, représentant du vainqueur Youssef Chebbi

Selim Harbi, réalisateur tunisien, représentant le vainqueur de l’Étalon d’or, n’a pas manqué d’exprimer sa joie. Pour lui, ce prix est la consécration d’un travail de dur labeur. « C’est une grande fierté et un honneur d’être couronné dans le plus grand Festival de cinéma sur le continent africain. J’imagine que pour chaque réalisateur, un couronnement est toujours quelque chose de bénéfique pour sa carrière, mais aussi pour toute l’équipe. « ASHKAL » est un film contemporain, un film avec un langage épuré avec un langage cinématographique très fort qui a su toucher le jury. Et je pense qu’il est important d’écouter de nouvelles voix comme celles de Youssef Chebbi », a-t-il soutenu. Le film de Chebbi remporte également le prix du Meilleur son.

À noter que L’Étalon d’or en catégorie documentaire long-métrage est revenu à Carlos Yuri Ceuninck du Cape Vert, pour son film « Omi Nobu/L’homme Nouveau ».

Pour information, la 29e édition du FESPACO se tiendra du 22 février au 1er mars 2025.

Boukari OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Musique: « Hommages », le 1er album gospel de l’Abbé Dagomzanga Athanase Beré

L'Abbé Dagomzanga Athanase Beré contribue à l'industrie de la...

MUSIQUE : Salimata Kiénou sort son 2e single « Kaisa »

L’artiste musicienne Salimata Kiénou a dévoilé son nouveau single...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page