lun 4 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Festival Afrobeat : les lampions se sont éteints sur la 9è édition

Durant pratiquement 96h, le quartier de Tampouy, dans la commune de Ouagadougou, a vibré aux rythmes des belles sonorités et autour des valeurs africaines. Débutée le 24 mars passé, c’est dans la soirée du 28 mars 2021 que les rideaux sont tombés sur la 9è édition du festival afrobeat. Cette dernière soirée du festival fut marquée par la remise des attestations et une prestation artistique live de quelques artistes burkinabè.

Il y a neuf (09 ans), se tenait la toute première édition du festival afrobeat avec toutes les lacunes de tout début et aussi face à la réticence des partenaires. Mais aujourd’hui, le comité d’organisation de ce festival peut se réjouir de l’avoir « sorti du lot » et l’avoir intégré dans les mœurs des Burkinabè. Mieux, ils ont merveilleusement réussi à joindre « l’utile à l’agréable ». Les émouvantes activités réalisées lors de cette 9è édition confirment amplement nos dires.

Il s’est agi lors de ce festival, de l’aménagement de rues au profit de la population riveraine. Des trottoirs de pavés, des bacs à fleurs et des poubelles écologiques ont été réalisés à cet effet grâce au projet « L’art au service de la cité ». La santé des populations était également au centre de cette 9è édition ; notamment la consultation médicale pour l’hépatite B et bien d’autres maladies.

Au-delà du volet social, des manifestations culturelles ont marqué ce festival. Il s’agit de la « parade pour la paix et l’intégration », des formations en régie de spectacles (l’une des innovations du festival) sans oublier les prestations artistiques des artistes du Burkina et d’ailleurs. Cette 9e édition fut un tremplin pour des grandes voix de la musique burkinabè de communier avec leurs fans à travers des concerts live. Etaient de la partie, des artistes comme Floby, Alif Naaba, Wendy, Zedess, Kayawoto, Joey le soldat, Tanya, entre autres.

Pour le promoteur Jean-Marie Nabi alias ZOPITO, un sentiment de joie anime le comité, dix ans après l’initiative. Mais, ajoute-t-il, les objectifs ne sont pas encore atteints. Zopito et son équipe ambitionnent dans les années à venir, un festival de grande envergure au grand bonheur des populations.

Kayadan Alain Gounabou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Art de la scène: Le projet « L’art ré-création-la nouvelle dynamique des arts de la rue » sonne le glas

C’est l’espace culturel « Napam Béogo » qui a accueilli la...

CINÉMA : « Taafé Vision » présente le fruit du travail du projet « Elles se réalisent »

L’Association "Taafé Vision" a dévoilé une série de films...

ORODARA : le projet « Dougaleh » renforce les capacités de 25 acteurs de théâtre

Vingt et cinq (25) acteurs du monde théâtral issus...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page