jeu 22 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Festival Badara : Une édition entend encourager l’artiste de vivre de son art.

A quelques jours du festival Badara, l’association pour la promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel (APRASPACU) s’est confiée aux hommes de médias le 21 janvier 2019 à Ouagadougou. Prévue pour se tenir du 26 au 2 février à Bobo Dioulasso, cette manifestation vise à valoriser le patrimoine culturel artistique.

« L’introspection de la vie de l’artiste : mieux se connaitre pour mieux vivre de son art », tel est le thème de la 4e édition du Festival Badara de Bobo Dioulasso. C’est dans le but d’informer de la tenue de ce rendez-vous musical que les organisateurs du dit festival ont rencontré la presse dans la soirée du 21 janvier. Pour le président de l’APRASPACU, Brahima Kambou dit Koto Brawa a expliqué que ce choix de ce thème est à l’image du peuple Burkinabé, c’est un festival, a-t-il reconnu qui est centré sur le partage et l’écoute. Durant 7 jours, ce festival est un cadre de rencontre où les musiciens-stagiaires et professeurs viennent. Il a poursuivi que ce sont la plupart du temps des professionnels du monde entier, amoureux de l’Afrique et de sa musique, viennent partager leur art avec des musiciens burkinabés qui sont à la recherche de découverte et richesses.

Comme activités prévues, les organisateurs ont cité des séances de travail en résidence  de la musique et formation avec les artistes locaux suivi des concerts sur les lieux de spectacles Bobolais , des rencontres et échanges en partenariat avec l’Institut Français et la Maison de la Culture de Bobo-Dioulasso en vue de créer une synergie d’action autour du thème de cette 4e édition.

 

Sur ce, l’artiste Koto Brawa a laissé entendre que cette manifestation consista à surtout amener les artistes locaux et populations locales de s’approprier des savoirs et des savoir-faire dans les différents domaines de l’art du spectacle. Et d’ajouter qu’il faut faire découvrir la région de l’Ouest du Burkina Faso aux participants étrangers et amis. Il a rappelé que cette édition du Festival se déroulera avec le soutien de l’institut français et de la Maison de la culture de la cité de Sya.

Achille ZIGANI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ORODARA : le projet « Dougaleh » renforce les capacités de 25 acteurs de théâtre

Vingt et cinq (25) acteurs du monde théâtral issus...

MANÉGA: L’AJV œuvre pour la réhabilitation du Musée

Au cours d'un panel qu’elle a organisé en partenariat...

Cinéma d’animation: Pit production émerveille les tout-petits à « Bibi Parc »

Promouvoir le patrimoine culturel du Burkina Faso à travers...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page