mer 29 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Festival ciné village de Kouila: C’est terminé pour la 10e édition

Débuté le 1er mai dernier, c’est ce dimanche 5 mai 2024 que la 10e édition du festival ciné village de Kouila, a officiellement refermé les portes. C’était au cours d’une cérémonie de belle facture et riche en projection cinématographique.

Le comité d’organisation a été présenté aux festivaliers

Le dixième acte du festival ciné village de Kouila restera à jamais gravé dans les annales de la région du plateau central (Ziniaré). Kouila localité située à environ 35 km de la capitale Ouagadougou, a brillé de mille feux durant plus de 5 jours de manifestation. Des parades avec les jeunes scolaires, aux espaces enfants et projections cinématographiques, tel a été le programme alléchant qui a été servi aux milliers de festivaliers pendant l’événement.

Ce dimanche 5 mai 2024, l’association ciné village Burkina structure porteuse du projet a éteint en apothéose, les lampes de la 10e édition du festival. C’est par des allocutions et présentation au public du comité d’organisation que le ton a été donné pour débuter la soirée du 5 mai à Kouila.

Bertrand Ilboudo : « C’était une année de résilience et d’innovation, ce qui nous a permis de montrer une nouvelle facette du festival »

Pour le promoteur du festival Bertrand Ilboudo, il est de son devoir de présenter le visage de tous ceux qui ont contribué à rehausser l’image du festival par leur implication multiforme. « Nous pensons que la présente édition a atteint pratiquement tous ses objectifs. C’était une année de résilience et d’innovation, ce qui nous a permis de montrer une nouvelle facette du festival. Ce festival est devenu le rendez-vous annuel par excellence de toute la localité, et il appartient désormais aux populations résidantes à Kouila et non résidantes. En terme de perspective, nous allons davantage aller vers d’autres partenaires afin qu’on puisse avoir un accompagnement pour diversifier de plus nos activités et booster la visibilité de notre événement », s’est-il expliqué.

Le festival de Kouila brille aussi grâce à sa rue marchande

Puis de poursuivre en traduisant sa reconnaissance à la presse dans son ensemble qui n’a ménagé aucun effort pour que le festival puisse avoir un écho sur le plan national et international.

Pour la présente édition, plus de 12 films ont été projetés avec le soutien de « Africa Doc » et du « Cinéma Numérique Ambulant » qui a aidé le festival en terme de logistique et cinématographie. Le dernier jour, trois films ont été projetés pour le bonheur des populations.

Ouibga Hyacinthe : « Nous demandons aux organisateurs de mettre l’accent aussi sur la rue marchande au lieu de se focaliser sur les projections cinématographiques »

Le festival ciné village de Kouila, c’est aussi sa rue marchande et sa panoplie de stands. A cette occasion, nous avons marqué un arrêt au stand de l’artiste plasticien Ouibga Hyacinthe pour découvrir son savoir-faire. A écouter l’artiste cela fait cinq années qu’il est un habitué du festival. Il a dénoncé l’ambiance morose dans la rue marchande, mais note cependant quelques notes de satisfaction.

« Cette année le festival a gagné en maturité et draine désormais des milliers de festivalier. Les années précédentes au niveau des stands il n’y a avait pas d’éclairage ce qui nous rendait la tâche difficile. Désormais c’est chose faite et nous demandons aux organisateurs de mettre l’accent aussi sur la rue marchande au lieu de se focaliser sur les projections cinématographiques », a-t-il dit.

La présente édition a connu le soutien financier et matériel de plusieurs partenaires à savoir l’institut Goethe qui était le partenaire officiel.

Pour rappel, le festival a pour objectif de promouvoir le cinéma en milieu rural, et de permettre aux populations de voir des cinématographies qu’ils n’ont pas l’habitude de voir.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Nahouri : festival des Retrouvailles du Nahouri, act 1 prévu à Pô

La première édition du festival des Retrouvailles du Nahouri...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page