Festival de musique de Silmiougou: la 2è édition s’ouvre sous le signe de la réconciliation nationale

 Festival de musique de Silmiougou: la 2è édition s’ouvre sous le signe de la réconciliation nationale

Le deuxième rendez-vous annuel du Festival de musique de Silmiougou (FESSI) a officiellement ouvert ses portes ce samedi 23 janvier à Ouagadougou. Placée sous le thème “Réconciliation nationale”, cette présente édition verra la participation de nombreux artistes burkinabè.

Deux jours de fête, de communion et de partage de joie autour de l’élément commun qu’est la cohésion sociale, voici la définition que l’on pourrait attribuer à cette deuxième édition du Festival de musique de Silmiougou (FESSI). Et c’est dans un contexte de cohésion sociale précaire que s’est ouvert le FESSI 2021, de quoi justifier le choix du thème de cette présente édition. Femmes, enfants, autorités coutumières et religieuses, tous se sont déplacés massivement du côté du Jardin national Naaba Tigrè de Silmiougou, plus précisément au quartier Bisghin de Ouagadougou.

Pour le promoteur du FESSI, le Naaba Tigrè de Silmiougou, le Burkina Faso traverse, depuis quelques années, des moments difficiles. Alors la tenue d’un tel événement, selon lui, vise à redonner de la joie, et la gaité aux populations afin de parvenir à une véritable cohésion sociale. De son avis, la culture est un socle important dans le processus de la conquête de la paix et le vivre-ensemble; foi de quoi, il a choisi <<la Réconciliation nationale>> comme thème de ce deuxième rendez-vous du FESSI. D’ores et déjà, une séance de prières a eu lieu dans la matinée du même jour afin de bénir le Jardin ainsi que les festivaliers. Aussi selon lui, des cérémonies de réjouissances ont débuté dans la même matinée en presence de nombreuses personnes.

“Je tiens à féliciter tous les promoteurs de festivals au Burkina Faso pour leurs efforts à toujours œuvrer dans le sens de la propagation de la joie au profit de la jeunesse et l’ensemble des populations. Je pense que tout cela concourt à participer au développement de notre pays, donc la cohésion sociale entre les différentes communautés. Aussi, grâce à leurs efforts quotidiens, le Burkina Faso est aujourd’hui cité parmi les pays culturellement posés”, a-t-il laissé entendre avant d’inviter les populations à prendre part à ce FESSI qui s’étend jusqu’au dimanche 24 janvier 2021.

Pour le président du comité d’organisation, monsieur Martin TIENDREBEOGO, le Festival de musique de Silmiougou se veut un cadre d’expression de la culture, en ce sens même qu’il est initié par un chef coutumier. À l’en croire, des artistes de renommés prendront part à cette présente édition à savoir DEZ ALTINO, Miss Tanya, Nourat et les Lions, Jérémy Paalé, Amzy et bien d’autres grands noms de la musique burkinabè. De ses propos, le FESSI 2021, c’est aussi la tenue d’une foire, une rue marchande. De ce fait, il a saisi l’occasion pour adresser ses remerciements aux différents partenaires qui participent également au rayonnement de ce Festival. “Aujourd’hui, on ne peut pas parler de paix et de réconciliation nationale sans citer les chefs coutumiers et religieux ; d’où l’importance de la promotion de ce Festival par le Naaba Tigrè de Silmiougou”, a-t-il précisé. En rappel, le Festival de musique de Silmiougou qui s’etend sur deux jours, continue le déroulement de ses activités ce dimanche 24 janvier, par ailleurs, jour de clôture de l’événement.

Boukari OUÉDRAOGO
Fabrice Parfait SAWADOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 14 =